Cet article date de plus de cinq ans.

Remaniement : Ayrault, Cosse, Placé, Azoulay, Baylet entrent au gouvernement

Jean-Marc Ayrault, Emmanuelle Cosse, Jean-Vincent Placé, Audrey Azoulay et Jean Michel Baylet rejoignent le gouvernement dont la composition a été présentée ce jeudi après-midi par l'Elysée.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min.
 (L'ancien Premier ministre Jean-Marc Ayrault revient, au poste de ministre des Affaires étrangères © MaxPPP)

Le nouveau gouvernement Valls compte 38 ministres et secrétaires d'État, en plus du Premier ministre, contre 32 dans le gouvernement précédent, selon le communiqué de l'Élysée. Il s'agit d'un gouvernement paritaire : on y compte ainsi 19 hommes et 19 femmes. La parité est aussi respectée au niveau des 18 ministres et 20 secrétaires d'État. 

 

 (Laurent Fabius / Fleur Pellerin / Sylvia Pinel / Marylise Lebranchu © Maxppp / Sipa / Michel Euler)

Ils quittent le gouvernement

Laurent Fabius (Affaires étrangères), Fleur Pellerin (Culture), Sylvia Pinel (Logement) et Marylise Lebranchu (Décentralisation et Fonction publique), 

 (Jean-Marc Ayrault / Jean-Michel Baylet / Emmanuelle Cosse / Audrey Azoulay © Maxppp/ Sipa / Lewis Joly / Henri Collt)

Ils entrent au gouvernement

Jean-Marc Ayrault : nommé ministre des Affaires étrangères et du développement international, l'ex-Premier ministre fait office de revenant-surprise. A 66 ans, après avoir dirigé sans convaincre ni démériter le premier gouvernement du mandat de François Hollande, il est considéré comme l'un des fidèles de la première heure.

Jean-Michel Baylet : nouveau ministre de l'Aménagement du territoire, de la Ruralité et des Collectivités territoriales, le radical de gauche est l'un des plus emblématiques barons de la vie politique française. Président du Parti radical de gauche (PRG) et PDG du groupe de presse La Dépêche, il a été secrétaire d'Etat aux Relations extérieures (1984-86), secrétaire d'Etat chargé des Collectivités locales (1988-90), puis ministre du Tourisme (1990-1993). Il avait notamment fait entendre sa différence en se présentant, en août 2011, à la primaire socialiste, en défendant notamment le mariage homosexuel, l'euthanasie ou la légalisation du cannabis. 

Emmanuelle Cosse : la secrétaire nationale d'Europe Écologie-Les Verts est nommée ministre du Logement et de l'Habitat durable, en remplacement de Sylvia Pinel. A 25 ans, elle a été la première présidente hétérosexuelle et séronégative d'Act up, l'association de lutte contre le sida. Adepte des opérations coup de poing, elle participe ainsi à la pose d'un préservatif géant rose sur l'Obélisque de la Concorde en 1993. Elle prend la tête d'EELV en 2013. A 41 ans, elle crée aujourd'hui la surprise en rejoignant le gouvernement de Manuel Valls, en désaccord total avec son parti et après que Nicolas Hulot a refusé d'entrer au gouvernement. David Cormand, jusqu'ici secrétaire national adjoint, est désigné secrétaire national par intérim d'EELV.

Audrey Azoulay : ex-conseillère culture à l'Elysée, elle remplace Fleur Pellerin au ministère de la Culture et de la Communication. A 43 ans, cette énarque issue de la promotion Averroès, la même que l'ex-ministre de la Culture, est aussi la fille du conseiller du roi du Maroc. D'abord magistrate à la Cour des Comptes, elle remplace David Kessler au poste de conseillère à la culture et à la communication en juin 2014.

Hélène Geoffroy, députée PS, nommée secrétaire d'État chargée de la VilleBarbara Pompili (ex-EELV) a été nommée secrétaire d'Etat  chargée des Relations internationales sur le climat auprès de la ministre de l'Environnement, Ségolène RoyalEricka Bareigts, députée de la Réunion, nommée secrétaire d'Etat chargée de l'Egalité réelleJean-Vincent Placé, nommé secrétaire d'Etat chargé de la Réforme de l'Etat et de la Simplification, auprès du Premier ministreJuliette Méadel, porte-parole du PS, nommée secrétaire d'Etat chargée de l'Aide aux victimes

Ils restent avec un portefeuille élargi

Ségolène Royal,  ministre de l'Environnement, de l'énergie et de la mer, chargée des relations internationales sur le climatLaurence Rossignol, secrétaire d'État à la Famille, à l'Enfance et aux Personnes âgées, a été nommée ministre de la Famille, de l'Enfance et du Droit des femmesAnnick Girardin, secrétaire d'État au Développement et à la Francophonie, a été nommée ministre de la Fonction publiqueThierry Braillard, reste secrétaire d'État chargé des Sports

Elle reste avec un portefeuille réduit

Marisol Touraine reste ministre des Affaires sociales et de la Santé. Elle perd cependant les droits des femmes, attribués à Laurence Rossignol, ministre de la Famille, de l'enfance et des droits des femmes.

Ils conservent leur portefeuille

Najat Vallaud-Belkacem (Education nationale, enseignement supérieur et recherche)Michel Sapin (Finances et comptes publics)Jean-Yves Le Drian (Défense)Jean-Jacques Urvoas (Justice)Myriam El Khomri (ravail, emploi, formation professionnelle et dialogue social)Bernard Cazeneuve (Intérieur)Stéphane Le Foll (Agriculture, agroalimentaire et forêt, porte-parole du Gouvernement)Emmanuel Macron (Economie, industrie et numérique)Patrick Kanner (Ville, jeunesse et sports)George Pau-Langevin (Outre-mer)

 (©)
 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Politique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.