Régionales : Macron attendu en Alsace

Emmanuel Macron et Manuel Valls se jettent tous les deux dans la bataille des régionales.

(Emmanuel Macron pourrait faire campagne dans trois régions © MAXPPP)

 Finalement, il n’est pas si repoussant que ça Emmanuel Macron. Après ses "dérapages" sur les 35h et sur les fonctionnaires, certains candidats socialistes comme Pierre de Saintignon en Nord-Pas-De-Calais-Picardie ont clairement dit qu’ils ne voulaient pas de lui. Mais d’autres ne résistent pas à son talent pour électriser le public. Jean-Pierre Masseret, tête de liste PS en Alsace-Lorraine-Champagne-Ardenne a invité le ministre de l’Economie. Avec sa fibre réformatrice, il pourra marquer des points dans la seule région détenue actuellement par la droite : l’Alsace. Mais le charme d’Emmanuel Macron opère au-delà. Deux autres régions au moins l’ont invité, lesquelles? Pour l’instant, mystère.  Nous n’avons encore rien calé" affirme Bercy. Emmanuel Macron déjeune avec Jean-Christophe Cambadélis aujourd’hui, le ministre doit caler son agenda de campagne avec le premier secrétaire du parti socialiste. Un proche de Manuel Valls pense que les candidats ont "intérêt" à faire appel au trublion du gouvernement parce qu’il porte des réformes qui fonctionnent, dont les premiers signes positifs commencent à se faire sentir . Le Premier ministre va lui aussi mouiller la chemise. Manuel Valls ira soutenir le ministre de la Défense, Jean-Yves le Drian en Bretagne fin novembre. Dans le courant du mois, il fera aussi campagne aux côtés de Claude Bartolone dans l’Essonne. En tout, le Premier ministre a prévu de faire une dizaine de meetings d’ici au 1er tour et il démarre sa tournée le 19 novembre au Mans.

Une info du zapping politique de France Info diffusé du lundi au vendredi à 8h23 et 10h10