Réforme des retraites : "Il n'y a pas de totem", assure Olivier Dussopt au sujet de l'âge de départ

Publié Mis à jour
Dussopt
Article rédigé par
J-B. Marteau - France 2
France Télévisions
Olivier Dussopt, ministre du Travail, du Plein emploi et de l'Insertion, était l'invité des "4V" sur France 2, mercredi 30 novembre.

Olivier Dussopt, ministre du Travail, du Plein emploi et de l'Insertion, entamera, jeudi 1er décembre, le troisième cycle de négociations avec les syndicats au sujet de la réforme des retraites. Ce cycle portera sur les mesures d'âge. "À la fin [des négociations], la Première ministre et moi-même annoncerons la réforme des retraites, et nous nous inscrivons dans une feuille de route, celle que le président de la République a fixée. Il indiquait, pendant la campagne présidentielle, que sa feuille de route, c'était un relèvement progressif de l'âge de départ à la retraite à 64 ans en 2027, à 65 ans en 2031", souligne Olivier Dussopt, présent sur le plateau des "4V" sur France 2, mercredi 30 novembre.

"Améliorer notre système injuste"

"Nous avons aussi dit qu'il n'y avait pas de totem, que nous étions prêts à examiner, avec un double-objectif absolument majeur : à la fois d'améliorer notre système, parce qu'il est injuste et n'est pas lisible (...), et de le redresser puisqu'il est en déficit", ajoute le ministre du Travail. S'agissant de la réforme de l'assurance-chômage, qui prévoit une durée d'indemnisation réduite quand la situation de l'emploi s'améliore, elle "s'appliquera à partir du 1er février 2023", indique le ministre, qui poursuit : "Elle s'appliquera à celles et ceux qui s'inscriront auprès de Pôle emploi à partir du 1er février 2023." 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.