Référendum en Nouvelle-Calédonie : le "non" l’emporte mais avec une forte abstention

Avec 96% des suffrages, le ‘’non’’ à l’indépendance l’a emporté en Nouvelle-Calédonie. Toutefois, près de 56% des électeurs calédoniens ne sont pas allés dans les urnes pour voter. Un scrutin décrypté par Hugo Capelli, journaliste France Télévisions et envoyé spécial à Nouméa (Nouvelle-Calédonie).

FRANCEINFO

Avec 96% des suffrages, le ‘’non’’ à l’indépendance de la Nouvelle-Calédonie l’a emporté très largement. Toutefois, Hugo Capelli explique que ce résultat est à relativiser. En effet, avec 56% des électeurs calédoniens qui ne sont pas allés voter, le taux d’abstention a battu des records. Les indépendantistes avaient demandé à leurs partisans de ne pas se rendre dans les urnes. Une consigne qui a été massivement respectée.

Loyalistes et indépendantistes dos à dos

Si les loyalistes savourent leur victoire, les indépendantistes ne comptent pas en rester là. Certains membres du parti indépendantiste sont déjà partis à New York (Etats-Unis) pour contester ce résultat auprès des Nations unies. Avec la fin des Accords de Nouméa, une période de transition s’ouvre dans l’archipel et les deux partis, pro-France et pro-indépendance, devront s’entendre, alors que la tension entre les deux camps est à son paroxysme.

Le JT
Les autres sujets du JT