Nouvelle-Calédonie : le choix de la France, et après ?

Alors que le "non" à l'indépendance de la Nouvelle-Calédonie vient de l'emporter, qu'elle est la situation après le scrutin ? Les précisions du journaliste Guillaume Daret.

Voir la vidéo
France 3

La Nouvelle-Calédonie s'est exprimée dimanche 4 novembre contre l'indépendance. Le journaliste Guillaume Daret est en duplex de Nouméa (Nouvelle-Calédonie) pour décrypter la situation après le scrutin. La visite du Premier ministre Édouard Philippe est attendue lundi 5 novembre. "Il tenait à venir juste après ce scrutin. Il va discuter et échanger avec les différentes forces politiques calédoniennes", rapporte l'envoyé spécial.

Deux autres référendums prévus par les accords de Nouméa

Autre rendez-vous prévu : une rencontre avec des étudiants, une façon symbolique de montrer "que ce sont bien ces jeunes qui incarnent l'avenir de cet archipel". Ce processus n'est donc pas terminé puisque les accords de Nouméa prévoient que deux autres référendums puissent être organisés dans les quatre ans. Les indépendantistes comptent bien les demander alors que les partisans du maintien dans la France jugent ces scrutins inutiles, puisque la question a été tranchée.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un drapeau français flotte, accroché à une voiture, le 4 novembre 2018 à Nouméa, en Nouvelle-Calédonie.
Un drapeau français flotte, accroché à une voiture, le 4 novembre 2018 à Nouméa, en Nouvelle-Calédonie. (NICOLAS JOB / SIPA)