DIRECT. Référendum en Nouvelle-Calédonie : le "non" à l'indépendance l'emporte 56,4% des voix

Emmanuel Macron s'est exprimé à 13 heures, et a dit sa "fierté (...) que la majorité des Calédoniens aient choisi la France".

Voir la vidéo
Ce qu'il faut savoir

Le "non" l'a emporté en Nouvelle-Calédonie. Après le dépouillement de la totalité des bulletins du référendum sur l'indépendance de ce territoire, organisé dimanche 4 novembre, le "non" a récolté 56,4% des voix, selon le Haut-Commissariat de la République en Nouvelle-Calédonie. Le taux de participation s'élève à 80,63%. Suivez notre direct.

Macron dit sa "fierté" que l'archipel ait franchi une "étape historique". Dans une allocution effectuée depuis l'Elysée, le président de la République a déclaré que le "seul vainqueur" du scrutin était "le processus en faveur de la paix qui porte la Nouvelle-Calédonie depuis plus de vingt ans".

Quelques incidents au nord de Nouméa. Plusieurs voitures ont été brûlées dans le quartier populaire de Montravel, au nord de Nouméa, et deux "faits de caillassages" ont été signalés en marge de la clôture du référendum sur l'indépendance, ont indiqué les autorités.

Un devoir de "respect pour l'histoire". Les habitants attendaient ce référendum depuis les accords de Nouméa, et certains votaient d'ailleurs pour la première fois. Pour eux, c'est un devoir, "un respect pour l'histoire" que de se rendre aux urnes.

Important dispositif de sécurité. La sécurité sur place a été renforcée, avec 1 000 gendarmes déployés pour sécuriser le référendum. Des voitures de police étaient garées devant les bureaux de vote, et les routes sont surveillées de près pour éviter tout blocage à l'annonce des résultats. Les autorités sont plutôt confiantes et ne craignent pas de débordements, la vente d'alcool étant notamment interdite tout le week-end.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #NOUVELLE_CALEDONIE

22h15 : Après la victoire du non au référendum en Nouvelle-Calédonie, je vous propose de relire cet entretien avec Christian Karembeu. Selon le champion du monde 1998, "le mot 'indépendance' est périmé aujourd'hui". Selon lui, "il faut que dans les écoles, on puisse apprendre l'histoire du pays, parce que dans ma jeunesse et celle de mon père, c'était le général de Gaulle et nos ancêtres les Gaulois qui étaient au programme".




(FREDERIC SIERAKOWSKI / ISOPIXSPORT / SIPA)

21h35 : Bonsoir @Mathieu. L'accord de Nouméa signé en 1988 prévoit la possibilité de deux autres consultations sur l'indépendance dans les quatre prochaines années. Après les élections provinciales de 2019, si un tiers des membres du congrès (assemblée calédonienne) élu demandent un deuxième référendum, cette consultation devra être organisée dans les dix-huit mois suivants. Ma collègue Elise Lambert revient sur les enseignements du référendum.

21h34 : Bonsoir, pourquoi en Nouvelle-Calédonie on va faire un autre référendum en 2020 ?

20h58 : "Les Kanaks, très majoritairement, ont envie de construire ce pays qui est le leur."

Sur franceinfo, Gilles Simeoni "prend acte du résultat démocratique" en Nouvelle-Calédonie, mais ajoute que "les mécanismes d'aliénation coloniale n'ont pas disparu".

20h54 : Bonsoir @anonyme. Des incidents ont été signalés en fin de soirée et pendant la nuit en Nouvelle-Calédonie, détaille la 1ere. Des voitures ont notamment été caillassés et des véhicules ont été incendiés.

20h54 : Y a t’il eu des réactions de la population ?

20h45 : Bonsoir @anonyme. La victoire du non à l'indépendance en Nouvelle-Calédonie avec 56,4% des voix est large, mais pour autant moins importante que ce que les sondages annonçaient. Le scrutin marque une importante percée des indépendantistes qui progressent dans un contexte où la participation a été massive (80,63 % de votants).

20h45 : Bonsoir, est ce que le résultat est une "grande" victoire ou est-il mitigée ?

18h50 : "Nous nous réjouissons car nous étions engagés pour le non à l'indépendance."

Sur franceinfo, Laurence Sailliet salue la victoire du non lors du référendum d'autodétermination en Nouvelle-Calédonie : "C'est important que la Nouvelle-Calédonie reste française, car c'est le rayonnement de la France dans le Pacifique. C'est aussi mieux pour les Calédoniens et leur développement économique."

17h25 : "Il convient d'aller jusqu'au bout du processus"

Sur franceinfo, Eric Coquerel estime que le "non" au référendum en Nouvelle-Caldéonie n'est pas la fin de l'histoire. Le député souhaite que l'archipel organise les deux autres référendums prévus par les accords de Matignon et de Nouméa.

17h02 : Trente ans après la signature de l'accord de Nouméa, les habitants de Nouvelle-Calédonie ont dit "non" à l'indépendance. Selon les résultats officiels, le "non" l'a emporté avec 56,4% des voix exprimées. Franceinfo vous livre les cinq enseignements de ce scrutin.




(THEO ROUBY / AFP)

15h25 : Bonjour .Effectivement, dans cet article, nous évoquions plusieurs sondages qui annonçaient une victoire du "non" à plus de 65%.

15h25 : 56 % des voix pour le non, c'est pas terrible... Beaucoup moins que ce que disaient les sondages, non ?

13h56 : Le score du "non" se situe cependant très en deçà de ce que les sondages prévoyaient. La participation a été massive, avec 80,63% de votants.

13h54 : Le "non" à l'indépendance l'a emporté en Nouvelle-Calédonie avec 56,4% des voix, contre 43,6% pour le "oui", a indiqué le Haut-Commissariat.

13h44 : "Le résultat du référendum est une profonde déception pour tout ceux qui croient à la nécessité d'une pleine souveraineté des populations de l'archipel", a réagi de son côté la France insoumise dans un communiqué. De nombreux autres politiques se sont exprimés sur Twitter, comme Laurent Wauquiez ou Yannick Jadot.

13h39 : Les réactions politiques après la diffusion des résultats partiels du référendum en Nouvelle-Calédonie se multiplient. "Le vote est d'une très grande importance historique", a déclaré François Bayrou.

13h12 : Si vous l'avez manqué, voici le discours qu'Emmanuel Macron a prononcé depuis l'Elysée :

13h06 : "A présent, j'invite chacun à se tourner vers l'avenir, à se saisir des responsabilités larges."

Le président vient de terminer son allocution. "Vive la Nouvelle-Calédonie, vive la France", a-t-il conclu.

13h03 : "Les électeurs ont pu choisir souverainement en connaissance de cause la relation entre la Nouvelle-Calédonie et la France. Ils se sont exprimés majoritairement pour que la Nouvelle-Calédonie reste française."

Le président a exprimé son "immense fierté".

13h02 : "Ce jour était le rendez-vous que les Calédoniens et l'Etat s'étaient donné pour surmonter les divisions."

13h02 : Emmanuel Macron s'exprime sur le référendum en Nouvelle-Calédonie.

12h55 : D'après nos confrères de La 1ère, 95% des bulletins ont été dépouillés. Le "non" est toujours en tête avec 56,8% des voix.

12h52 : Tout à fait @anonyme. Le président de la République doit s'exprimer à la télévision à 13 heures, à l'issue de la proclamation définitive du résultat. Vous pourrez suivre son discours dans ce live.

12h52 : Bonjour ! Emmanuel Macron va-t-il s'exprimer ?

12h36 : On est dimanche, le ciel est gris (en tout cas depuis les fenêtres de nos bureaux), une petite lecture vous tente ? Voici les trois articles à ne pas manquer sur notre site aujourd'hui :

"Le mot 'indépendance' est périmé" : Christian Karembeu livre à franceinfo son sentiment sur le référendum en Nouvelle-Calédonie.


Cet article sur les divisions créées dans certaines familles aux Etats-Unis après l’élection de Donald Trump.


"C'était une aventure avant d'être une course" : quarante ans après, les skippers racontent la première Route du Rhum dans notre récit.

12h34 : En effet, on voit une vraie division sur la carte des résultats. J'ai posé la question à ma collègue Elise Lambert, auteure de cet article. Les deux provinces sont bien différentes. Le nord est principalement habité par les Kanaks. C'est une zone plutôt rurale qu'on appelle "la brousse". Le sud est plus riche et habité majoritairement par des Européens et des descendants d'Européens.

12h26 : Pourquoi autant de différences entre le nord et le sud de l'île ?

12h26 : Comment expliquer que la partie nord et est de la NC vote pour l'independance et la partie sud et ouest contre ? L'ile est très divisée..

12h11 : Nouvelle réaction après la diffusion des résultats partiels en Nouvelle-Calédonie. Le petit parti des Progressistes se réjouit de la mobilisation massive lors du scrutin. Convaincus "que l’accord de Nouméa doit aller à son terme", les Progressistes espèrent "que les partis politiques continueront de co-construire la décolonisation dans la collégialité", déclare son premier secrétaire, Michel Jorda.

11h39 : On en sait plus sur les heurts qui se sont déroulés à Nouméa. Plusieurs voitures ont été brûlées et deux "faits de caillassages" ont été signalés, indique le Haut-commissariat. Sept véhicules ont été brûlés dans le quartier populaire de Montravel, au nord de Nouméa, selon la même source.

11h28 : Selon La 1ère qui donne ces résultats partiels, 80,7% des électeurs ont participé au scrutin.

Nouvelle-Calédonie partiel 2

11h31 : Alors que deux tiers des bulletins de vote ont été dépouillés, le "non" à l'indépendance de la Nouvelle-Calédonie est en tête avec 59,5% des voix, rapportent nos confrères de La 1ère.

11h20 : Bonjour @anonyme. En 2015, les dépenses de l’Etat en Nouvelle-Calédonie s’élevaient à 153 milliards de francs pacifiques, soit 1,5 milliard d’euros environ. Dans le détail, 63% de ces dépenses servent à payer les fonctionnaires d'Etat, 45 milliards de francs pacifiques sont alloués à l’éducation et 350 milliards de francs pacifiques sont alloués aux services publics, note la 1ère.

11h17 : Bonjour, quel est le montant en euros que dépense l’Etat Français pour la Nouvelle-Calédonie chaque année ?

11h12 : Il se réjouit de la "progression de l'option indépendantiste dans les populations calédoniennes". Voici la réaction de Charles Washetine, leader indépendantiste, après les premiers résultats :

11h06 : Bonjour, effectivement c'est ce qu'indique La 1ère. "De source policière, on apprend que des caillassages sont en cours dans plusieurs quartiers de Nouméa", écrit la chaîne, ajoutant que des voitures sont en feu.

11h06 : Bonjour. Des heurts en cours a Nouméa ??

11h00 : De plus en plus de communes ont livré leurs résultats. Retrouvez-les dans notre carte.

london map GIF