Cet article date de plus de neuf ans.

Réélue présidente, Marine Le Pen garde la main sur les instances du FN

Marine Le Pen a été réélue à la tête du Front national, ce dimanche, lors du Congrès du parti à Lyon. Sans adversaire, elle a logiquement remporté 100% des suffrages exprimés, confortant ainsi son influence sur l'appareil politique du parti.
Article rédigé par Matthieu Mondoloni
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min
  (Marine Le Pen a été réélue présidente du FN avec 100% des suffrages. © Maxppp)

Pour la deuxième fois, Marine Le Pen a pris la tête de sa formation politique ce dimanche, lors du Congrès du Front national à Lyon. Seule candidate, elle a été élue avec 100% des suffrages exprimés, à l'issue d'un vote par correspondance dont les résultats ont été annoncés par le vice-président du parti chargé des élections et des contentieux électoraux, Jean-François Jalkh.

Selon des résultats annoncés à la tribune, 22.329 des 42.100 adhérents à jour de leur cotisation ont participé au scrutin. Et 22.312 ont voté pour Marine Le Pen. Un plébiscite attendu qui conforte la mainmise de la présidente sur son parti.

Peu de partisans de Gollnisch

Car au-delà de conserver la tête de sa famille politique, Marine Le Pen a surtout conforté ses positions dans les instances du Front national. Un certain nombre de ses proches ont conservé ou obtenu des fonctions dans l'appareil politique du parti. Outre le top 5, déjà divulgué samedi (Marion Maréchal-Le Pen, Louis Aliot, Steeve Briois, Florian Philippot et Bruno Gollnisch), le classement montre notamment la permanence d'historiques du Front national dans le top 20: Joëlle Mélin, Jean-François Jalkh, Huguette Fatna, Thibaut de la Tocnaye ou Franck Briffaut.

Mais un certain nombre de frontistes plus récents sont aussi élus, tandis que les partisans de Bruno Gollnisch sont peu présents et mal classés. Parmi les vingt cooptés figurent Aymeric Chauprade, conseiller de Marine Le Pen aux affaires internationales, Bruno Lemaire, conseiller économie, budget et fiscalité, Gaëtan Dussaussaye, patron du Front national de la jeunesse, ou l'eurodéputé Edouard Ferrand.

A LIRE AUSSI ►►► Le vice-pésident de la Douma russe acclamé au congrès du FN

En clôture du congrès, Marine Le Pen a prononcé un discours de près d'une heure dans lequel elle a réaffirmé les ambitions du Front national. "Il ne fait aujourd'hui plus aucun doute, pour personne, que nous serons au second tour de l'élection présidentielle de 2017 ", a-t-elle ainsi déclaré. Et la présidente du FN de renvoyer à nouveau PS et UMP dos à dos, accusés de "se partager le pouvoir dans le dos du peuple ".

"L'UMP et le PS se partagent le pouvoir dans le dos du peuple" (Marine Le Pen)
 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.