Réélu maire de Dijon, Rebsamen abandonne "une tâche qui lui plaisait beaucoup"

Il a fallu moins de quarante cinq minutes au ministre du Travail pour récupérer le fauteuil de maire de Dijon qu'il avait occupé de 2001 à 2014, jusqu'à son entrée du gouvernement. Il a obtenu 46 voix contre 2 à un candidat du FN et 11 abstentions. François Rebsamen élu mais déçu de quitter le gouvernement.

(François Rebsamen démissionnera du gouvernement le 19 août © Chamussy | Sipa)

Ce retour de François Rebsamen à la tête de la maire de Dijon, c'est la conséquence du décès le 27 juillet dernier de son prédécesseur Alain Millot. En fin d'après-midi, il devrait également redevenir président de la communauté d'agglomération du Grand Dijon.

Une élection sans suspense. Un seul candidat face au ministre du Travail, Edouard Cavin un candidat du Front national qui n'a recueilli que deux voix.  "J'ai le sentiment assez injuste d'abandonner une tache qui me plaisait beaucoup" a déclaré François Rebsamen, un peu déçu de quitter le ministère du Travail. Même si "Dijon, c'est ma ville ".

J'ai le sentiment assez injuste d'abandonner une tâche qui me plaisait beaucoup" (François Rebsamen)
--'--
--'--

A LIRE AUSSI ►►► Sans suspense, François Rebsamen en passe d'être réélu maire de Dijon