Cet article date de plus de neuf ans.

Rebsamen défend le cumul des mandats des sénateurs

Le président du groupe PS au Sénat, également maire de Dijon, veut que les sénateurs puissent garder leurs mandats locaux.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le sénateur-maire PS de Dijon (Côte-d'Or) François Rebsamen, à Paris, le 11 janvier 2012. (FRED DUFOUR / AFP)

POLITIQUE - Il risque de fâcher Martine Aubry. François Rebsamen, président du groupe PS au Sénat, souhaite que les sénateurs puissent continuer à cumuler des mandats, alors que l'interdiction de ce cumul est un des engagements de François Hollande. Interrogé mardi 28 août par RMC sur la fin de ce cumul, le sénateur-maire de Dijon (Côte-d'Or) a répondu : "Pas pour moi." "J'ai été élu pour six ans, jusqu'en 2014 je serai sénateur et maire", a-t-il expliqué, ajoutant : "Je plaide pour que les sénateurs qui représentent les collectivités locales puissent garder leur mandat local."

L'interdiction du cumul des mandats compte parmi les dossiers qui divisent la majorité. Si Martine Aubry devait choisir une seule de ses réalisations à la tête du PS, peut-être citerait-elle ce principe, qu'elle a fait adopter par un référendum interne en octobre 2009. Avant de quitter ses fonctions, la première secrétaire du parti mettra un point d'honneur à s'assurer de son application immédiate, comme les parlementaires socialistes s'y sont engagés, sans attendre le vote d'une loi. Mais déjà, les députés PS ont oublié leur promesse.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Politique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.