Qui pour remplacer Rebsamen au ministère du Travail ?

Réélu lundi après-midi maire de Dijon, François Rebsamen démissionnera officiellement du gouvernement à l'issue du Conseil des ministres du 19 août. Ce qui laisse du temps à l'exécutif pour lui choisir un successeur

(Le ministère du Travail attend son nouveau locataire © RF/ Grégoire Lecalot)

Le chômage c'est le problème numéro 1 de l'exécutif et le ministre du Travail c'est un poste clé. François Rebsamen qui l'aura occupé seize mois est un intime du président. Il a bien fait quelques bourdes à son arrivée sur le contrôle des chômeurs ou les seuils sociaux. Mais il laisse aussi une loi sur le dialogue social finalement votée sans difficultés à l'Assemblée nationale et un bon contact avec les partenaires sociaux. Alors qui pour le remplacer, un autre fidèle du président comme Stéphane Le Foll, actuel ministre de l'Agriculture et porte-parole du gouvernement. Ou alors un spécialiste des questions sociales comme Alain Vidalies comme le secrétaire d'Etat au Transport. A moins que le couple exécutif ne décide de lancer un signal politique en faisant entrer au gouvernement le frondeur proche de Martine Aubry Jean-Marie Germain. En tout cas Manuel Valls l'affirme, François Hollande et lui vont prendre un peu de temps pour opérer ce remplacement.

Mailly vote Germain : "C'est celui qui donnerait un peu de lustre à ce ministère"

 

Et parmi ces noms, celui qui a la faveur de Jean-Claude Mailly, secrétaire général de FO, c'est celui de Jean-Marc Germain : "Si le président de la République et le Premier ministre avaient envie d'un ministre qui fasse un peu de résistance et qui s'occupe réellement du travail..."

"Si le président de la République et le Premier ministre avaient envie d'un ministre qui fasse un peu de résistance et qui s'occupe réellement du travail..." (Jean-Claude Mailly)
--'--
--'--