Qui est Jérôme Lavrilleux, l'homme de Copé à la Cocoe ?

Le porte-parole du président de l'UMP a été propulsé aujourd'hui en pleine lumière lors d'une conférence de presse, où il a pointé les irrégularités du camp Fillon. Présentation. 

Jérôme Lavrilleux, le 22 novembre 2012.
Jérôme Lavrilleux, le 22 novembre 2012. (KENZO TRIBOUILLARD / AFP)

CHAOS A L'UMP – Organisateur de meeting, directeur de cabinet, conseiller général de l'Aisne...  Dans le paysage politique français, Jérôme Lavrilleux est un homme discret, plus familier des coulisses que des micros.

Mais alors que la bataille entre Jean-François Copé et François Fillon dégénère, le directeur de campagne du maire de Meaux a été envoyé au front, jeudi 22 novembre, pour dénoncer les irrégularités dans les Alpes-Maritimes et contrer Eric Ciotti, son médiatique homologue du camp d'en face. Portrait.

Voir la vidéo
Francetv info

Un "Copé boy" pur sucre

Originaire du fief politique de Xavier Bertrand, Saint-Quentin (Aisne), Jérôme Lavrilleux, fils d'un garagiste local, était un temps proche de l'ancien ministre, dont il fut le témoin de mariage, rapporte Le MondeMais les deux hommes se sont brouillés et Jérôme Lavrilleux, devenu conseiller général de l'Aisne en 2002, a rejoint en 2004 l'écurie de Jean-François Copé. Il ne l'a plus quitté.

Directeur de cabinet à la mairie de Meaux, ce titulaire d'un BTS de commerce international occupe les mêmes fonctions lorsque son patron devient président du groupe UMP à l'Assemblée nationale, puis secrétaire général du parti. C'est donc tout naturellement qu'il devient son directeur de campagne dans la course à la présidence de l'UMP. 

L'homme à tout faire de la présidentielle 2012

Repéré par Patrick Buisson, Jérôme Lavrilleux devient un maillon essentiel de la machine Nicolas Sarkozy pendant la campagne présidentielle. Comme il le raconte dans un interview à L'Express.fr, il commence en septembre 2011 par repérer des salles pour les meetings. Ce n'est qu'en février 2012 que Patrick Buisson l'informe de son rôle dans l'équipe: "C'est dans deux ou trois jours. C'est validé, c'est toi qui va t'occuper de la logistique", lui confie le conseiller du président.

Logisticien pointilleux, Jérôme Lavrilleux se distinguera par quelques coups d'éclats. Lorsqu'il découvre le slogan de campagne de François Hollande, il profite de l'amateurisme du Parti socialiste et fait immédiatement acheter le nom de domaine "lechangementcestmaintenant", raconte Le Parisien

Ses bons et loyaux services lui vaudront d'être décoré par Nicolas Sarkozy de l'ordre national du Mérite. La cérémonie, organisée le 15 octobre, fait d'ailleurs couler beaucoup d'encre. "C'est un coup bas contre François Fillon, et ce n'est surtout pas digne de la part de celui qui devrait rester au-dessus de la mêlée", s'étrangle alors l'entourage de François Fillon dans les colonnes du Journal du dimanche.

Un "gentleman porte-flingue"

A en croire ceux qui l'ont côtoyés, Jérôme Lavrilleux est d'une redoutable efficacité. "Il sait à peu près tout faire et c'est un énorme bosseur", dit de lui Delphine Guerlain, ancienne responsable de la communication de Jean-François Copé au Monde.

L'homme sait également hausser le ton lorsqu'il le faut. "Mieux vaut ne pas être dans son viseur", glissait un de ses proches au Parisien. Toujours dans les colonnes du Parisien, un de ses collaborateurs à l'UMP décrit "un gentleman porte-flingue, doté d’un flegme britannique".