Cet article date de plus de neuf ans.

Quelle consigne de vote donnent les candidats éliminés au premier tour ?

Que vont voter Marine Le Pen, François Bayrou et consort dimanche ? Tous les candidats éliminés au soir du 22 avril ont donné une consigne ou un avis sur le second tour. Récapitulatif.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
François Hollande et Nicolas Sarkozy (AFP - MARTIN BUREAU LIONEL BONAVENTURE)

Que vont voter Marine Le Pen, François Bayrou et consort dimanche ? Tous les candidats éliminés au soir du 22 avril ont donné une consigne ou un avis sur le second tour. Récapitulatif.

François Bayrou (9,13% au premier tour), le candidat du MoDem, a annoncé jeudi 3 mai qu'il voterait François Hollande, dimanche 6 mai. Un choix personnel mais une décision prise après avoir réuni ses troupes au siège du MoDem. En revanche, il ne donne pas de consigne générale.

Marine Le Pen (17,9% des voix) a annoncé le 1er mai qu'elle voterait "blanc" le 6 mai. La présidente du Front national laisse le libre choix à ses 6,4 millions d'électeurs du premier tour.



Jean-Luc Mélenchon (11,1%) a demandé dès le soir du premier tour, le 22 avril, à ses électeurs "de (se) retrouver le 6 mai sans rien demander en échange pour battre Sarkozy". Le candidat du Front de gauche a clairement indiqué qu'il fallait selon lui "mettre un bulletin Hollande dans l'urne".



Eva Joly (EELV, 2,31%) a appelé au soir du premier tour "tous ceux" qui ont voté pour elle "à tout faire pour que notre pays sorte du sarkozysme en se rassemblant derrière François Hollande".



Nicolas Dupont-Aignan (1,79%) ne donne aucune consigne de vote. Le candidat souverainiste avait prévenu avant le premier tour qu'il n'appellerait à voter ni pour M. Hollande, ni pour M. Sarkozy, renvoyant dos à doscomme "les deux revers d'une même pièce européiste". Il n'a plus fait de depuis le 23 avril.

Philippe Poutou (1,15%), qui a repris le travail mercredi 2 mai, a exhorté le 22 avril à "dégager Sarkozy". "Le bulletin de vote Hollande, c'est un outil pour dégager Sarkozy même si après, on n'a aucune confiance politique dans Hollande", a affirmé le candidat du Nouveau parti anticapitaliste.

Nathalie Arthaud (0,56%) n'est "pas propriétaire des voix qui se sont portées sur mon nom. Au deuxième tour, mes électeurs voteront selon leur conscience", a déclaré le 22 avril la candidate de Lutte ouvrière, évoquant un "choix pipé entre un ennemi ouvert des travailleurs et un faux ami".

Jacques Cheminade (0,25%) appelle à voter socialiste. Dans un communiqué publié jeudi, il dit vouloir "faire battre" Nicolas Sarkozy, "responsable de l'état actuel de la France". "Pour y parvenir, un vote blanc ne saurait suffire. Je mettrai donc dans l'urne un bulletin François Hollande".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Politique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.