Cet article date de plus de huit ans.

Comment les caricatures signées Jean Sarkozy ont fait "craquer" Joann Sfar

Le fils de l'ancien président a publié sur internet plusieurs dessins inspirés par le récent remaniement.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min.
Jean Sarkozy, le 28 septembre 2013 au Parc des Princes, à Paris. (MAXPPP)

Il n'a pas tout à fait hérité du coup de pinceau de son peintre de grand-père, Pal Sarkozy, mais tout de même. Le vice-président du conseil général des Hauts-de-Seine, Jean Sarkozy, âgé de 27 ans, fils de l'ancien président, a vu certaines de ses caricatures publiées sur Twitter par un député UMP, lundi 7 avril.

Les dessins, que l'on peut également consulter sur son profil Facebook public, représentent les poids lourds de l'exécutif après le récent remaniement ministériel. De quoi interpeller l'auteur de BD et réalisateur Joann Sfar. Ce dernier s'est distingué ces derniers mois sur Instagram en croquant à sa façon la vie politique. Retour sur une curieuse rencontre artistique. 

Jean Sarkozy fait son "coming-out artistique"

Sur l'un des dessins signés Jean Sarkozy, François Hollande est comparé au général de Gaulle. Là où le premier président de la Ve République lance "Je vous ai compris !", le dernier en date adresse un bras d'honneur aux Français après avoir maintenu Christiane Taubira au ministère de la Justice. "Vous m'avez compris ?" lance Hollande, tout sourire.

Deuxième personnalité croquée par le fils Sarkozy : Michel Sapin, qui porte un pin's en forme de sapin sur sa veste. L'ancien ministre du Travail, passé à l'économie, pose à côté des courbes du chômage et du déficit public. La première explose quand la seconde plonge. "Il suffisait d'inverser les courbes !" dit Sapin.

Enfin, Manuel Valls lance à François Hollande, enlacés à la manière des héros du film Titanic : "Je suis le Premier ministre de la France !" depuis la proue d'un navire.

Toutes ces caricatures, en effet dessinées par Jean Sarkozy, a confirmé au Lab le député UMP Thierry Solère, ont aterri sur le web à l'issue d'un pari, a expliqué l'élu de Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine) : "Ça fait longtemps qu’il dessine. (…) Il faut souvent des dessins, des caricatures pour commenter l’actualité. Il m’a montré ce dessin aujourd’hui (...) Il m’a dit que je n’étais pas cap' de le mettre sur Twitter." 

Contacté par Le Lab, Jean Sarkozy a reconnu s'être inspiré du travail de Joann Sfar, et surtout, à "ses dessins hilarants" auxquels "[sa] femme était collée pendant toute la campagne (...). Ça m'a challengé", a t-il expliqué.

Joann Sfar lui déclare sa flamme (ironique)

Visiblement plus troublé que flatté, Joann Sfar, grand nom de la BD française, a aussitôt réagi sur son compte Instagram. Dans une série de dessins, son personnage se trouve dans l'embarras: comment maintenir une "crédibilité de gauche", lorsque Jean Sarkozy admire votre travail, se demande-t-il ? Va-t-il falloir qu'il l'emmène "à Angoulême [au festival de la BD]", ou qu'il aille "dîner chez les Hortefeux" ?

Et l'artiste d'imaginer une drôle d'idylle secrète entre lui-même et le fils de l'ancien président de la République. 

L'occasion pour l'auteur de rire encore de l'actualité, caricaturant, en vrac, la position de Nicolas Sarkozy sur le mariage pour tous, l'affaire Bettencourt, ou encore la retraite politique du centriste Jean-Louis Borloo

La maison d'édition de Sfar scelle l'union des deux croqueurs de politiques

Au tour des éditions Dargaud, maison qui a publié Normal, livre réunissant les dessins de Joann Sfar sur François Hollande, de rentrer dans la blague. Pour vanter la nouvelle "série de dessins [de l'auteur] sur cette nouvelle 'amitié'", elle a imaginé un faux bandeau pour promouvoir le recueil : "recommandé par Jean Sarkozy", peut-on y lire. Une mention suivie d'un éclat de rire : "Ah ah ah". Conclusion idéale pour une blague.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Politique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.