VIDEO. Rebsamen : "Quand on a un président sortant, on le garde"

Le ministre du Travail s'est opposé à l'organisation d'une primaire au Parti socialiste, avant l'élection présidentielle de 2017, alors que cette question agite déjà la gauche.

Cette vidéo n'est plus disponible

L'idée d'une primaire continue de faire débat à gauche. François Rebsamen, le ministre du Travail, invité au micro de RTL mardi 25 novembre, s'est exprimé contre un scrutin interne qui viserait à désigner le candidat de la gauche à l'élection présidentielle de 2017. "Quand on a un président de la République sortant, on n'a pas besoin de faire de primaires, on le garde, surtout quand il est bon comme aujourd'hui", a affirmé le ministre du Travail.

65% des Français veulent une primaire au PS

Et qu'en est-il de l'impopularité du chef de l'Etat ? "Il est impopulaire aujourd'hui, mais tout ce qu'il fait, et il le fait bien, va porter ses fruits", a assuré François Rebsamen. Une opinion qui ne semble pas partagée par les Français : dans un sondage OpinionWay pour Le Figaro, publié vendredi 21 novembre, 86% d'entre eux ont dit ne pas souhaiter que le président de la République se représente en 2017. Ils étaient en outre 65% en faveur d'une primaire au Parti socialiste.

François Rebsamen, le ministre du Travail, à Paris, le 28 octobre 2013.
François Rebsamen, le ministre du Travail, à Paris, le 28 octobre 2013. (ERIC PIERMONT / AFP)