Vidéo Jean-Luc Mélenchon absent de la réunion de la gauche : "Un seul être vous manque et tout n'est pas dépeuplé", ironise Olivier Faure

Publié Mis à jour
Article rédigé par
Radio France

"Il ne sera pas là, j'en prends acte et je souhaite de toute façon que la gauche se retrouve", estime sur franceinfo le premier secrétaire du Parti socialiste.

Une réunion des dirigeants de gauche organisée à l'initiative de l'écologiste Yannick Jadot aura lieu samedi 17 avril. Jean-Luc Mélenchon, en voyage en Amérique latine et centrale, ne sera pas présent. "Contrairement à la formule, un seul être vous manque et tout n'est pas dépeuplé", a réagi jeudi 15 avril sur franceinfo Olivier Faure.

"Il aurait été bien qu'il soit là. Il ne sera pas là, j'en prends acte et je souhaite de toute façon que la gauche se retrouve, estime le premier secrétaire du Parti socialiste. L'initiative prise par Yannick Jadot est une très bonne initiative."

"Il est temps que la gauche se reprenne, si elle ne se reprend pas elle va disparaître."

Olivier Faure

à franceinfo

Les sondages montrent que toute la gauche réunirait 25% aux prochaines élections. "C'est un score historiquement bas, affirme-t-il. C'est une alerte suffisante pour que chacun comprenne que si nous ne faisons pas l'effort de nous comprendre et d'expliquer aux Français qu'il y a une alternative à gauche, alors nous disparaîtrons les uns et les autres."

"Réveiller l'espoir" des Français

Jean-Luc Mélenchon a déjà "fait un choix, celui d'aller à l'élection présidentielle jusqu'au bout, tout seul, avec son projet. Il veut envoyer quelqu'un" à cette réunion "non pas pour négocier sur un projet commun, mais sur un pacte de non-agression. C'est sa vision des choses, moi je souhaite que nous puissions aller beaucoup plus loin." Olivier Faure veut "réveiller l'espoir" des Français. "Ils sont dans l'attente de quelque chose d'autre, ils ne veulent pas" un nouveau duel entre Marine Le Pen et Emmanuel Macron.

Si les Français ne votent pas à gauche c'est "parce que quand ils la voient divisée comme elle est, ils se disent que ça n'a aucun intérêt de voter pour un candidat de gauche puisque de toute façon il ne sera pas au second tour", a expliqué Olivier Faure.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Parti socialiste

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.