Christiane Taubira s'affiche aux côtés des "frondeurs" socialistes à La Rochelle

La ministre de la Justice est venue "entendre les débats" des élus socialistes contestataires.

Christiane Taubira au lancement du collectif \"Vive la gauche\" à La Rochelle (Charente-Maritime), le 30 août 2014.
Christiane Taubira au lancement du collectif "Vive la gauche" à La Rochelle (Charente-Maritime), le 30 août 2014. (XAVIER LEOTY / AFP)

Pas sûr que cette visite contribue à "la cohérence, la cohésion et la clarté" voulue par Manuel Valls. La ministre de la Justice, Christiane Taubira, a rendu visite, samedi 30 août, aux "frondeurs" du Parti socialiste réunis à La Rochelle (Charente-Maritime) à l'occasion du lancement de leur collectif "Vive la gauche".

"Je suis invitée par mes amis parlementaires, je viens entendre ce qu'il se dit, a expliqué la garde des Sceaux à son arrivée à la réunion, qui se tient en marge de l'université d'été du PS. Je crois qu'on peut entendre les débats, je ne vois vraiment pas où est le problème."

Une arrivée sous les applaudissements

Une fois entrée dans la salle où se tiennent les débats, Christiane Taubira a été ovationnée par les participants. Elle s'est ensuite installée au premier rang, entre les élus Christian Paul et Jérôme Guedj.

La garde des Sceaux n'a assisté aux débats que quelques minutes, avant de s'adresser à nouveau aux journalistes à sa sortie. "Nous avons laissé les Français se démoraliser, a-t-elle expliqué. Aujourd'hui n'avons pas le choix, nous devons refaire place à la politique. La politique c'est s'interroger sur la vie dans la cité." "Ce matin, j'en ai pris ma part", a conclu Christiane Taubira, se disant prête à "assumer les conséquences" de sa visite.