"Une image un peu nouvelle" : Raphael Gluksmann séduit les militants socialistes lors de son premier meeting à Toulouse

La campagne des européennes est lancée pour la tête de liste du PS et de Place publique pour les Européennes, Raphaël Glucksmann. L'essayiste a donné son premier meeting hier à Toulouse devant quelque 500 personnes.

La tête de liste du PS et de Place publique pour les Européennes, Raphaël Glucksmann, lors de son premier grand meeting, à Toulouse, le 6 avril 2019.
La tête de liste du PS et de Place publique pour les Européennes, Raphaël Glucksmann, lors de son premier grand meeting, à Toulouse, le 6 avril 2019. (PASCAL PAVANI / AFP)

Raphaël Glucksmann ne sait pas encore lire un prompteur, mais globalement, les militants socialistes ont retrouvé leur fierté : ils ont trouvé un candidat qui ne met pas ses valeurs de gauche dans a poche. La tête de liste du PS et de Place publique a dévoilé lors de son premier grand meeting samedi 6 avril à Toulouse le nom de la liste qu'il conduira aux Européennes : "Envie d'Europe écologique et sociale".

"J'aurais voulu plus d'unité" 

Bien sûr, la tête de liste des socialistes ne vient pas du PS, mais Daniel, venu écouter l'essayiste au stade Ernest-Wallon s’en réjouit : "Il faut pas le prendre à la négative, c’est pas 'il n’y a pas de tête de liste PS', c’est qui on choisit pour porter nos valeurs et nous représenter aux élections européennes, et je pense que le choix de Raphaël Glucksmann, c’est le bon choix parce que ça permet d’avoir une image un peu nouvelle au niveau européen, d’avoir quelqu'un qui a réfléchi sur les crises qui traversent la France. De l’avoir au niveau européen pour y répondre, je pense que c’est important."

"J’aurais bien voulu un peu plus d’unité avec les hamonistes, les communistes, pour eux c’est une liste qui gagne" regrette Pierre. Jean-Marie aurait souhaité quant à lui une liste élargie à gauche : "on ne pourra pas reprocher au PS de pas avoir tout fait pour qu’il y ait une alliance, si petite soit-elle, c’est une alliance quand même", affirme-t-il. 

Si il y a une telle urgence en matière d’écologie, pourquoi on n’est pas tous ensemble ?Jean-Marie

Les militants sont sortis de ce meeting regonflés, avec l’ambition de porter des valeurs sociales et écologiques pour sortir l’Europe d’un simple marché au service de lobbys.