Sophie Gallais, candidate PS aux législatives, dans "une situation assez caricaturale"

Sophie Gallais, candidate socialiste aux élections législatives, est l'invitée de Julien Benedetto, mercredi 24 mai, sur Franceinfo.

FRANCEINFO

A un peu plus de deux semaines du premier tour des élections législatives, un scrutin qui s'annonce indécis, les électeurs vont-ils donner la majorité au président élu ? Rien n'est moins sûr...

Julien Benedetto reçoit Sophie Gallais, candidate socialiste dans la 8ème circonscription du Val-de-Marne, mercredi 24 mai, sur le plateau de Franceinfo.

Selon les derniers sondages, le Parti socialiste récolterait 7% à 9% des voix à l'échelle nationale, alors pour Sophie Gallais c'est "un défi personnel, un défi collectif. Néanmoins on doit se battre jusqu'au bout car je considère que les candidats vraiment socialistes ont des convictions et un projet à défendre".

La forteresse de droite

Le Parti socialiste a multiplié les échecs. Sur le terrain, "il y a des personnes assez déçues qui se tournent vers le mouvement les Républicains en Marche, mais aussi des militants comme j'ai pu en croiser hier soir à une réunion publique très investis et ils sont fiers que des personnes portent encore les valeurs du Parti socialiste", affirme Sophie Gallais.

La 8ème circonscription du Val-de-Marne, bastion de droite, "est très compliquée". Sophie Gallais considère qu'elle se trouve dans "une situation assez caricaturale".  Elle explique : "C'est une campagne où j'ai à la fois un candidat très implanté qui mène une politique très conservatrice et de l'autre côté on nous annonce un renouveau avec une candidate les Républicains en Marche qui est une avocate fiscaliste qui s'est positionnée en disant je veux défendre les indépendants et les chefs d'entreprise. J'ai trouvé que sa vision était très courte".

Sophie Gallais, candidate socialiste aux législatives, est l\'invitée de Julien Benedetto sur Franceinfo.
Sophie Gallais, candidate socialiste aux législatives, est l'invitée de Julien Benedetto sur Franceinfo. (FRANCEINFO)