Dimanche en politique, France 3

Primaire de la gauche : la participation, grande inconnue du scrutin

Ce dimanche 22 janvier, il n'y avait pas foule dans les bureaux de vote de la primaire de la gauche, dont c'est le premier tour aujourd'hui.

FRANCE 3

La primaire de la gauche, c'est presque une élection comme une autre, mais celle-ci est payante : une contribution d'un euro est demandée. Et il faut aussi se reconnaître dans certaines valeurs. Pour ça, sept candidats sont censés représenter toutes les sensibilités de la gauche. Tôt ce dimanche matin 22 janvier à Paris, on ne se précipitait pas devant l'isoloir. L'objectif du PS ? 1,5 million de votants. En 2011, 2,6 millions de personnes s'étaient déplacées.

Des espoirs de changement

En tout, il y a 7 500 bureaux de vote à travers le pays. À Rennes (Ille-et-Vilaine), on espère que cette élection apporte le changement. "J'espère du renouveau au niveau du chômage, surtout pour les jeunes", dit un militant. Certains font aussi de ce vote une question de survie même du Parti socialiste. Et s'il y a encore sept candidats aujourd'hui, il n'en restera plus que deux ce soir.

Une affiche de la campagne pour la primaire de la gauche.
Une affiche de la campagne pour la primaire de la gauche. (PHILIPPE LOPEZ / AFP)