Renoncement de François Hollande : les réactions de la classe politique

Un renoncement de François Hollande hier, jeudi 1er décembre, qui pris tout le monde cours. Depuis, les réactions de la classe politique pleuvent. Certains trouvent que c'est une décision courageuse alors que d'autres y voient un aveu d'échec.

France 3

L'onde de choc provoquée hier soir, jeudi 1er décembre, par François Hollande, qui a annoncé ne pas briguer un second mandat présidentiel, continue de secouer la classe politique. La majorité, unanime, salue le courage du chef de l'État. "C'est une décision qu'il a prise en conscience. (...) Je pense que c'est une décision éminemment difficile à exprimer", assure Emmanuel Macron. Arnaud Montebourg déclare quant à lui que François Hollande "a pris là une décision sage et difficile, mais réaliste. Ce n'est pas l'échec d'un homme, mais d'une politique."

Les vives critiques de la droite et de l'extrême gauche

Lancé dans la course à la présidentielle, Jean-Luc Mélenchon éreinte le bilan de François Hollande. "Ceux qui l'ont élu pour combattre la finance ou renégocier les traités européens (...), ils ont été roulés, trompés, trahis", assure-t-il. À droite, dans un communiqué, François Fillon estime que le "quinquennat s'achève dans la pagaille politique et la déliquescence du pouvoir." Une décision de renoncement inéluctable pour l'opposition. "C'est l'échec très lourd du quinquennat et du Parti socialiste" pour Marine Le Pen.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le président de la Répbulique, François Hollande, lors d\'un discours à l\'Elysée, le 29 novembre 2016.
Le président de la Répbulique, François Hollande, lors d'un discours à l'Elysée, le 29 novembre 2016. (IAN LANGSDON/POOL / EPA/POOL)