Ralliements, meetings, débat : à quoi s'attendre après le premier tour de la primaire de la gauche ?

Voici le programme de l'entre-deux-tours. 

Dans un bureau de vote à Roncq (Nord), lors du premier tour de la primaire de la gauche, le 22 janvier 2017. 
Dans un bureau de vote à Roncq (Nord), lors du premier tour de la primaire de la gauche, le 22 janvier 2017.  (THIERRY THOREL / CITIZENSIDE / AFP)

Les dés sont jetés. A l'issue du premier tour de la primaire de la gauche, dimanche 22 janvier, les électeurs ont donc placé en tête Benoît Hamon, suivi par Manuel Valls. L'ancien ministre de l'Education nationale obtient 36, 35% tandis que l'ancien Premier ministre enregistre 31,14% des suffrages, sur quelque 1,33 million de bulletins dépouillés en fin de soirée. Une autre campagne s'ouvre dès lundi pour les deux qualifiés. Franceinfo dresse la liste de ce qu'il faut savoir sur l'entre-deux-tours. 

>> DIRECT. Suivez les résultats et les réactions après le premier tour de la primaire

Les ralliements 

• Il soutient Benoît Hamon. Dès les premiers résultats connus, Arnaud Montebourg a pris la parole pour annoncer qu'il voterait pour Benoît Hamon dimanche prochain et invitant ses soutiens à en faire de même, appelant au "rassemblement des gauches", mais ne manquant pas de rappeler que les participants à la primaire de la gauche ont "massivement et sérieusement condamné le quinquennat en refusant de donner leur soutien" à Manuel Valls. 

• Elle soutient Manuel Valls. Elle n'a pas explicitement annoncé son ralliement mais Sylvia Pinel a indiqué qu'elle demanderait au Parti radical d'appeler à soutenir Manuel Valls"le plus proche de (s)es convictions, et le plus apte à faire gagner la gauche."

• Ils ne se prononcent pas. Vincent Peillon a refusé de donner des consignes de vote pour le second tour. Il a simplement appelé les votants à "amplifier leur vote", estimant que la participation a été "moyenne". Et d'ajouter : "Je souhaite que le rassemblement, que j'ai mis au cœur de ma campagne, soit le plus fort possible de telle sorte qu'il permette de battre la droite." François de Rugy, de son côté, a indiqué qu'il rencontrerait les deux finalistes lundi pour discuter de l'après-premier tour, sans en dire plus sur son positionnement. Mais il fait peu de doute qu'il devrait soutenir Manuel Valls. Jean-Luc Bennahmias a quant à lui simplement indiqué qu'il organiserait une conférence de presse mercredi. 

Les meetings 

Manuel Valls devrait tenir un meeting en région parisienne jeudi, au lendemain du débat. Du côté de Benoît Hamon, le grand rendez-vous de l'entre-deux-tours aura lieu à Paris, le même soir. 

Le débat de l'entre-deux tours

Pour départager les deux candidats, un débat d'entre-deux tours est organisé mercredi 25 janvier à 21 heures par TF1, France 2 et France Inter. Benoît Hamon et Manuel Valls feront face à David Pujadas pour France 2, Gilles Bouleau pour TF1 et Alexandra Bensaid pour France Inter.

Le face-à-face devait pourtant avoir lieu le jeudi, rappelle Le Lab, à l'image de ce qui s'était passé durant la primaire de la droite. Mais c'était sans compter sur la demi-finale du handball lors du championnat du monde organisé en France jusqu'au 29 janvier. Or, cette première des deux demi-finales pourrait bien être un match de l'équipe de France. Les organisateurs du débat ont décalé la date pour ne pas entrer en concurrence avec le handball.