PS : la présidentielle dans tous les esprits à l'université d'été

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
gauche 2022
FRANCEINFO
Article rédigé par
H. Capelli, T. Cluzeau, H. Laridon, Y. Saidani - franceinfo
France Télévisions

Tous les partis politiques ou presque font leur rentrée du 27 au 29 août. Les militants et dirigeants socialistes sont réunis à Blois (Loir-et-Cher) avec la présidentielle de 2022 en vue. Les regards sont essentiellement tournés vers Anne Hidalgo.

Le PS déroule le tapis de roses à Anne Hidalgo. La maire de Paris est sous le feu des projecteurs à l'occasion de l'ouverture de l'université d'été du Parti socialiste, à Blois (Loir-et-Cher), vendredi 27 août. Elle n'était pourtant pas là pour parler de ses ambitions présidentielles. "Il faut patienter. Il y a un moment très important, celui de la présidentielle de 2022, il faut peser, mesurer ce qu'on peut apporter, l'utilité qui peut être la sienne", a-t-elle tempéré. Pourtant, d'après ses proches, "il est évident dans sa tête qu'elle sera candidate", lance Patrick Kanner, sénateur PS du Nord et ancien ministre. Anne Hidalgo pourrait se déclarer officiellement en septembre.

Le Foll versus Hidalgo ?

Stéphane Le Foll, maire du Mans (Sarthe) et également ancien ministre, devrait lui aussi participer à une primaire de la gauche. Il veut défier Anne Hidalgo lors d'un débat. Si certains militants valident une primaire en interne, d'autres voient s'imposer la candidature d'Anne Hidalgo comme une évidence. Les votes de cette primaire seront réservés aux 50 000 adhérents et ne seront pas ouverts comme ils l'ont été en 2016, afin de préserver l'unité du parti. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Primaire de la gauche

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.