Cet article date de plus de sept ans.

Primaire de la gauche : Taubira a "près de cent mille mercis à prononcer" pour la pétition qui appelle à sa candidature

Christiane Taubira s'est exprimée, mercredi sur Facebook, pour la première fois au sujet de la pétition lancée en faveur de sa candidature à la primaire de la gauche, sans indiquer si elle se présentera.

Article rédigé par franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Arrivée de Christiane Taubira à l'Elysée, à Paris, le 28 septembre 2016. (STEPHANE DE SAKUTIN / AFP)

"Cela me fait près de cent mille mercis à prononcer", a écrit Christiane Taubira, mercredi 7 décembre, dans une lettre-discours, sur son compte Facebook. L'ancienne ministre de la Justice a répondu, pour la première fois, à la pétition lancée en faveur de sa candidature à la primaire de la gauche.

Le message est adressé à l'auteur de la pétition, Frans Torreele, et à chacun des signataires. Cependant, dans ses remerciements, à aucun moment, Christiane Taubira ne dit si elle répondra positivement ou négativement à la demande de la pétition.

L'ancienne Garde des Sceaux s'est montrée "extrêmement sensible à l’initiative de cette pétition" qui a rassemblée plus de 85 000 soutiens. "La confiance que vous me témoignez m’honore et donne force à mes fidélités. Fidélités aux convictions, aux combats menés, à ce que vous attendez des responsables politiques", a poursuivi Christiane Taubira.

Selon l'ancienne ministre de la Justice, cette pétition est surtout le symbole de la mobilisation citoyenne : "En exprimant une volonté, librement partagée au fil des signatures, vous avez posé un geste démocratique de haute portée. Évidemment, je suis heureuse qu’il s’accomplisse sur mon nom. Mais par-delà ma personne, cet acte nous rappelle la source de la volonté générale. Il pointe le défaut des institutions : l’absence d’espace pour l’expression citoyenne", a-t-elle dénoncée, estimant que cette démarche forgeait "les bases d'une démocratie revigorée".

En vantant ses soutiens, Christiane Taubira s'est adressée de façon indirecte aux dirigeants français. "Par-delà les ambitions de carrière ou les aventures personnelles, à l’heure des grands enjeux il faut de grandes idées, pas des vade me cum sous forme de curriculum vitae", a exprimé l'ancienne députée de Guyane.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.