Cet article date de plus de quatre ans.

Primaire de la gauche : Martine Aubry et ses proches voteront pour Benoît Hamon au second tour

Lundi 23 janvier, la maire de Lille et plusieurs parlementaires et anciens ministres ont annoncé qu'ils voteraient pour Benoît Hamon.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Après être restée en retrait de la campagne, Martine Aubry s'est engagée auprès de Benoît Hamon, le 23 janvier 2017. (DENIS CHARLET / AFP)

Benoît Hamon peut compter sur un nouveau soutien d'envergure. La maire de Lille, Martine Aubry, a annoncé qu'elle voterait pour lui au second tour de la primaire de la gauche. Vingt proches de la finaliste de la primaire de 2011, dont plusieurs parlementaires et anciens ministres, ont aussi signé ce communiqué.

>> Primaire de la gauche : suivez les réactions après le premier tour

"Dimanche prochain, nous voterons Benoît Hamon et nous appelons les électeurs de gauche à se mobiliser nombreux pour lui donner la force, demain, de rassembler les gauches que nous n'avons jamais cru irréconciliables (...) et, après-demain, l'énergie pour conduire la France vers une société plus juste, plus forte et plus durable", écrivent la maire de Lille et ses proches, dont Jean-Marc Germain, François Lamy et Marylise Lebranchu.

"Nous avons très bien travaillé ensemble"

Un choix qui n'est pas surprenant tant Martine Aubry s'était montrée critique envers Manuel Valls, lorsqu'il était Premier ministre. La ligne politique de la maire de Lille, à la gauche du Parti socialiste, est davantage compatible avec le projet défendu par Benoît Hamon. Début janvier, Martine Aubry lui avait même lancé plusieurs compliments dans un entretien à L'Obs : "Nous avons très bien travaillé ensemble, et en plus, il a de l’humour, ne se prend pas au sérieux. Il a pris de la maturité, et son parcours est cohérent." Pour autant, elle n'avait pas apporté de soutien officiel au candidat. C'est désormais chose faite.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.