Primaire de la gauche : la voie est libre pour Manuel Valls

François Hollande a annoncé jeudi 1er décembre qu'il ne briguera pas un second mandat à l'Élysée. Son Premier ministre, Manuel Valls, a salué le choix d'un homme d'État. Désormais, tous les regards se tournent vers lui.

France 3

Manuel Valls était sûrement l'un des rares à savoir que le président de la République ne se représentera pas à la présidentielle de 2017. Le Premier ministre était en déplacement à Nancy (Lorraine) vendredi 2 décembre, pour présenter de nouvelles mesures sur le handicap. Pour le moment, il reste discret sur ses ambitions politiques. "Manuel Valls n'a fait aucune allusion à sa candidature ce matin. Juste un sourire quand il a été interpellé, mais pas un mot pour l'instant", relate Catherine Demangeat, envoyée spéciale à Nancy.

Manuel Valls va-t-il démissionner ?

La journaliste poursuit toutefois : "Ce qui est certain, c'est que le Premier ministre sera bien candidat à la primaire de la gauche. La question étant : quand l'annoncera-t-il ?" Samedi 3 décembre, le parti socialiste organise un grand rassemblement à Paris. 4000 à 5000 personnes sont attendues. Un meeting auquel le Premier ministre devait participer, mais finalement il ne s'y rendra pas. "Une interrogation demeure : démissionnera-t-il ou pas, pour faire campagne ?" interroge Catherine Demangeat.

Le JT
Les autres sujets du JT
François Hollande et Manuel Valls se quittent après un Conseil des ministres, le 30 juin 2016, à l\'Elysée, à Paris.
François Hollande et Manuel Valls se quittent après un Conseil des ministres, le 30 juin 2016, à l'Elysée, à Paris. (STEPHANE DE SAKUTIN / AFP)