Cet article date de plus de quatre ans.

Primaire de la gauche : c'est à celui qui tapera le plus fort sur Hollande

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
primaire
France 2
Article rédigé par
France Télévisions

Avec l'annonce de la candidature à la présidentielle d'Arnaud Montebourg, à gauche, les hostilités sont clairement lancées.

Cela annonce une primaire en forme de pugilat à gauche qui risque de ressembler à un référendum pour ou contre François Hollande. Ils ont tous la même stratégie : cogner le plus fort possible sur le président de la République. C'est le cas de Benoît Hamon, c'est le cas d'Arnaud Montebourg, c'est le cas aussi de Cécile Duflot. Arnaud Montebourg évoquait dimanche "le renoncement et le reniement du chef de l'État".

Candidature imminente de Sarkozy

Ces mots et cette candidature suscitent beaucoup de réactions, notamment celle de Jean-Marie Le Guen, secrétaire d'État chargé des relations avec le Parlement, invité dans les 4 Vérités ce lundi 22 août.

À droite, la candidature de Nicolas Sarkozy est imminente. Il doit quitter la tête du parti les Républicains jeudi s'il veut se lancer. Il va vouloir donner le tempo de la campagne avec des propositions fortes. Ses rivaux Alain Juppé et François Fillon feront leur rentrée samedi et dimanche.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Primaire de la gauche

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.