Cet article date de plus de quatre ans.

Primaire à gauche : appels à la mobilisation pour Benoît Hamon et Manuel Valls

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Primaire à gauche : appels à la mobilisation pour Benoît Hamon et Manuel Valls
France 2
Article rédigé par
France Télévisions

En cette fin de campagne pour la primaire à gauche, Benoît Hamon et Manuel Valls n'ont plus que deux jours pour tenter de convaincre les électeurs. Hier soir, jeudi 26 janvier, les candidats se sont livrés à un duel à distance à l'occasion de leurs derniers meetings.

Opération démonstration de force hier soir, jeudi 26 janvier, pour Benoît Hamon. 3 000 personnes à Montreuil (Seine-Saint-Denis), en banlieue parisienne. Le favori de la primaire a trouvé un bon moyen de mettre le feu à la salle. Il répond à l'extrême droite qui l'a surnommé "Bilal" Hamon sur les réseaux sociaux. Un prénom censé dénoncer sa supposée complaisance envers l'islam radical. "(...) À eux les racistes, nous ne laisserons ni la France, ni la République", a scandé le candidat à la primaire de la gauche.

Meeting perturbé

Manuel Valls était au même moment à Alfortville (Val-de-Marne). 500 à 600 personnes dans le public pour un meeting légèrement perturbé. Des manifestants défendant les zones d'éducation prioritaires (ZEP) ont dû être évacués, mais Manuel Valls reste imperturbable. Il fustige un Benoît Hamon qui promettrait n'importe quoi au risque de faire perdre à la gauche toute crédibilité. Dernier meeting ce vendredi 27 janvier dans la soirée, à Lille (Nord) pour Benoît Hamon et dernier déplacement près de Nancy (Meurthe-et-Moselle) cet après-midi pour Manuel Valls.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Primaire de la gauche

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.