Présidentielle : Macron attaque la primaire de la gauche

Dans une interview accordée au JDD ce dimanche 4 décembre, le candidat à la présidentielle fustige la primaire, mais aussi Manuel Valls.

Cette vidéo n'est plus disponible

Le PS lance sa primaire, et l'ex-ministre lance aussitôt une entreprise de démolition de l'initiative. Dans une interview accordée au JDD ce dimanche 4 décembre, Emmanuel Macron explique qu'à ses yeux, "quand on prétend présider aux destinées d'un pays, on n'est pas là pour s'enfermer dans des querelles de clans".

L'appel de Cambadélis

Pour lui, le vainqueur de la primaire n'arrivera pas à rassembler : si Manuel Valls l'emporte, difficile de penser qu'Hamon et Montebourg le soutiendront, et vice-versa. Hier, samedi 3 décembre, Jean-Christophe Cambadélis a appelé Jean-Luc Mélenchon et Emmanuel Macron à participer à la primaire de la gauche. "On ne peut pas être président sans être dans le débat", dit-il. La clôture des inscriptions à la primaire de la gauche est fixée au 15 décembre. Emmanuel Macron est parti pour New York ce dimanche matin.

Le JT
Les autres sujets du JT
Emmanuel Macron s\'exprime lors d\'un meeting de campagne le 17 novembre 2016 à Les Pennes-Mirabeau, près de Marseille (Bouches-du-Rhône)
Emmanuel Macron s'exprime lors d'un meeting de campagne le 17 novembre 2016 à Les Pennes-Mirabeau, près de Marseille (Bouches-du-Rhône) (CITIZENSIDE/GEORGES ROBERT / AFP)