Présidentielle : Juppé bien parti, le PS aux abois

À moins d'un mois du premier tour de la primaire de la droite, un sondage Ipsos-Sopra Steria donne Alain Juppé devant Nicolas Sarkozy avec 11 points d'avance.

France 2

C'est bien parti pour Alain Juppé pour le premier tour de la primaire de la droite, non seulement l'écart ne faiblit pas entre le maire de Bordeaux et Nicolas Sarkozy, mais il s'accroît. Pas question pour lui de changer de stratégie. Il est persuadé, confiait son entourage à Guillaume Daret, journaliste du service politique de France 2, que c'est sa cohérence qui paie. Quant à l'ancien président, il va continuer à cogner sur l'alliance Bayrou-Juppé, convaincu de pouvoir à terme faire passer le maire de Bordeaux pour un candidat trop modéré.

Hollande par défaut

Il reste trois semaines de campagne et les deux hommes vont continuer à se livrer un duel sans merci. Ils seront en meeting jeudi 27 octobre à 72 km l'un de l'autre : Nicolas Sarkozy à Marseille, Alain Juppé à Toulon. À gauche, les Français ne veulent ni de François Hollande ni de Manuel Valls. Seulement 4% des Français sont satisfaits de l'action du président. Mais personne ne fait mieux que lui dans la perspective de la présidentielle. Ni Valls ni Montebourg ne franchiraient le premier tour selon les sondages. Difficile donc de trouver un candidat qui veuille bien se sacrifier pour une élection qui semble, pour l'instant, perdue d'avance pour le PS.

Le JT
Les autres sujets du JT