L'ambition de Manuel Valls

Malgré sa fidélité à François Hollande, Manuel Valls a aussi fait entendre depuis quelques temps qu'il pouvait être une alternative au chef de l'État pour la gauche.

France 2

Jusque-là, le couple Hollande-Valls cheminait ensemble, bon gré mal gré. Mais les propos rapportés dans l'ouvrage Un Président de devrait pas dire ça... convainquent Manuel Valls, alors en déplacement au Canada, que décidément François Hollande manque a ses obligations.

Une pression sur le chef de l'État

"Le comportement, aux uns et aux autres, doit être à la hauteur de ce que les concitoyens attendent de la part de ceux qui gouvernent", avait déclaré le chef du gouvernement à Ottawa (Canada) ce 13 octobre 2016. Désormais, pour son camp, la question ne se pose plus : il doit y aller. Mais c'est François Hollande qui est en situation de décider. Alors la pression va monter tout le mois de novembre. Lundi dernier, le Président et son Premier ministre déjeunent ensemble de manière cordiale, comme si Manuel Valls avait reçu des assurances.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le Premier ministre, Manuel Valls, lors de son déplacement à Nancy (Meurthe-et-Moselle), vendredi 2 décembre 2016, à l\'occasion du Comité Interministériel du Handicap.
Le Premier ministre, Manuel Valls, lors de son déplacement à Nancy (Meurthe-et-Moselle), vendredi 2 décembre 2016, à l'occasion du Comité Interministériel du Handicap. (JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN / POOL)