DIRECT. Arnaud Montebourg au 20 heures de France 2 : "Je suis favorable à la primaire"

Au lendemain de l'annonce de sa candidature à la présidentielle, l'ancien ministre refuse toutefois toujours de dire s'il participera ou non à la primaire socialiste.

Ce direct est terminé.

Ce qu'il faut savoir

Arnaud Montebourg est l'invité du 20 heures de France 2, lundi 22 août. Après avoir annoncé dimanche, sa candidature à la présidentielle, il répond aux questions de Julian Bugier dans une interview, à regarder également en direct sur francetv info.

Devant le public venu l'applaudir à Frangy-en-Bresse (Saône-et-Loire), l'ancien ministre de l'Economie a annoncé sa candidature dans un discours-fleuve. Il a sévèrement critiqué le bilan du quinquennat de François Hollande qui n'est, selon lui, "pas défendable". Il a décrit le "sentiment d'un gâchis, une grande occasion manquée, un oubli général de ceux qui nous ont mandatés".

Arnaud Montebourg, qui a quitté le gouvernement il y a deux ans, a présenté un programme articulé autour de cinq thèmes : l'économie et le "made in France", la lutte contre le terrorisme, le sauvetage de l'Europe, la refondation du système démocratique et la mutation écologique.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #MONTEBOURG

20h32 : Interrogé sur la polémique du burkini, Arnaud Montebourg dénonce "des affaires subalternes de tenue vestimentaire". Il préfère défendre l'une de ses propositions, la remise en place d'un service militaire ou civil obligatoire de six mois, pour "refaire France" selon ses termes.

20h23 : "On a fait payer aux classes moyennes et aux classes populaires le prix de la crise."

20h22 : "Nous ne sommes pas les gérants d'une succursale appliquant des règles de droit décidées par des juristes à Bruxelles."

Arnaud Montebourg appelle à "reprendre notre destin en main" face à l'Union européenne.

20h28 : "Je suis favorable à la primaire, il suffit qu'elle soit loyale, équitable."

Arnaud Montebourg refuse de dire s'il participera ou non à la primaire socialiste, qu'il a pourtant longtemps défendue. "Je n'ai pas d'informations, ni de décision à prendre maintenant parce que nous ne connaissons pas les modalités d'organisation", explique-t-il sur France 2.

20h21 : "J'ai déclaré ma fidélité aux engagements que nous avions pris devant la population."

Au lendemain de l'annonce de sa candidature, Arnaud Montebourg continue de prendre ses distances avec François Hollande. Il est en ce moment l'invité de France 2. Regardez son intervention en direct.



(FRANCE 2)

13h10 : "Une ambition personnelle n'a de sens que si elle s'inscrit dans une ambition plus large, collective, pour la gauche et pour la France (...). Il ne faut pas retomber dans l'abaissement improductif, il faut rester dans le redressement productif."

Stéphane Le Foll a répliqué à Arnaud Montebourg en faisant cette référence à son ancien portefeuille ministériel du Redressement productif.

13h09 : C'est à croire que le Conseil des ministres a tourné autour de la candidature d'Arnaud Montebourg à la présidentielle. Après les critiques de Jean-Marie Le Guen tôt ce matin, le ministre de la Ville et des Sports Patrick Kanner et le porte-parole du gouvernement ont réitéré leurs piques contre l'ancien ministre du Redressement productif.


10h16 : Jean-Marie Le Guen attaque Arnaud Montebourg. Le secrétaire d'Etat aux Relations avec le Parlement s'en est pris, sur France 2, à l'ex-ministre de l'Economie qui a déclaré sa candidature à la présidentielle de 2017. Il a brocardé "l'outrance" et "la caricature" de son discours.

(FRANCE 2)