Benoît Hamon : l'ambition d'un frondeur

Vainqueur du premier tour des primaires de la gauche, Benoît Hamon avait pourtant lancé sa campagne dans une indifférence quasi générale. Qui est Benoît Hamon et comment en est-il arrivé là ?

France 2

Au PS, personne n'avait vu venir celui que tous surnommaient "Petit Benoît". Benoît Hamon c'est d'abord un style, un air d'éternel jeune homme qu'il cultive à loisir malgré ses 49 ans. Décontracté, toujours en caban, la voix grave, les yeux bleus et pas dénué d'humour quand il imite Emmanuel Macron.

Peser dans le jeu politique

Martine Aubry est depuis longtemps tombée sous le charme de son poulain. À l'époque, Benoît Hamon est porte-parole du parti socialiste. Homme d'appareil par excellence, il s'engage à 19 ans au PS et gravit tous les échelons. D'abord rocardien puis président des jeunes socialistes, il soutient Lionel Jospin. On le retrouvera ensuite au cabinet de Martine Aubry. Au début des années 2000, il gauchise son discours. Il entre au gouvernement comme simple secrétaire d'État. Il est remercié après trois mois comme ministre de l'Éducation pour avoir critiqué la politique menée par le gouvernement Valls et devient le premier des frondeurs. Son ambition secrète est de peser dans le jeu politique.

Le JT
Les autres sujets du JT
Benoît Hamon, le 22 janvier 2017 à Paris au soir de sa victoire au premier tour de la primaire de la gauche.
Benoît Hamon, le 22 janvier 2017 à Paris au soir de sa victoire au premier tour de la primaire de la gauche. (JACKY NAEGELEN / REUTERS)