Parti socialiste : les militants ont le blues

Les candidats au poste de premier secrétaire du Parti socialiste doivent déposer leur candidature avant le 27 janvier prochain. France 2 a rencontré les militants d'un parti en quête d'un nouveau souffle.

FRANCE 2

À Lyon (Rhône), ou à Lille (Nord), France 2 a rencontré deux générations de militants socialistes alors que la date limite de dépôt des candidatures pour prendre la tête du parti approche à grands pas. Dans le Nord, le Parti socialiste est en crise : il a perdu la région, le département, la présidence de la communauté urbaine et n'a plus aucun député à l'assemblée. "Ce qui arrive n'est pas un juste, quand on trahit les électeurs et les idées du parti, on se prend une claque", déplore une jeune militante socialiste.

"S'adapter ou mourir"

À Lyon, dans l'ancienne section de Gérard Collomb, deux tiers des militants ont migré vers En Marche. "Le PS peut s'adapter ou mourir. Et de ce qu'on entend des candidats à sa responsabilité première, aucun ne propose une mutation du parti", explique un militant. Reconquérir l'espace politique et refonder la famille socialiste, les militants veulent y croire. Pourquoi pas même ne pas convaincre les déçus d'Emmanuel Macron. À Lille comme à Lyon, la maison PS est à reconstruire : un vaste chantier qui attend le premier secrétaire, élu au mois d'avril prochain.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le logo du PS, à Paris, le 18 décembre 2017.
Le logo du PS, à Paris, le 18 décembre 2017. (STEPHANE DE SAKUTIN / AFP)