Olivier Faure (PS) : "Le problème de la gauche est qu'elle est tellement fragmentée"

Le premier secrétaire du Parti socialiste, Olivier Faure, est l'invité des "4 Vérités" de France 2, mardi 26 mars. 

France 2

"Je souhaite que nos règles, à nous Européens, premier marché mondial, s'imposent au reste du monde. Nous sommes jusqu'ici les idiots utiles de la globalisation", assure Olivier Faure à propos de la place de l'UE dans le monde, sur le plateau des "4 Vérités" de France 2, mardi 26 mars. "Tout ce qui ne respecte pas l'environnement, tout ce qui ne respecte pas les normes sociales de l'Organisation internationale du travail, il faut des formes de protection", soutient le premier secrétaire du Parti socialiste. 

Raphaël Glucksmann, fondateur du mouvement Place publique a été nommé tête de liste du Parti socialiste pour lesélections européennes. "On a cherché à faire ce que personne n'a fait avant nous. La politique ne peut pas être seulement le repli sur soi. Je voulais avoir une famille qui s'ouvre à d'autres", justifie Olivier Faure. "Nous avons des causes communes, nous avons des combats communs. Le problème de la gauche est qu'elle est tellement fragmentée, tellement divisée", poursuit le dirigeant socialiste. 

Possible rassemblement de la gauche ?

"Si c'est sur la question des convictions, je pense qu'il y a aujourd'hui matière à retrouver la raison et à avancer ensemble", affirme Olivier Faure à propos du rassemblement de la gauche. La ministre chargée des Affaires européennes, Nathalie Loiseau, va être désignée tête de liste de La République en marche pour les européennes. "Nous ne voulons pas la même Europe. Elle veut l'Europe de Juncker. Je veux une Europe qui cherche au contraire à s'émanciper du libéralisme, à sortir du tout marché", conclut Olivier Faure. 

Le chef de file des socialistes, Olivier Faure, le 11 décembre 2018, à l\'Assemblée nationale à Paris.
Le chef de file des socialistes, Olivier Faure, le 11 décembre 2018, à l'Assemblée nationale à Paris. (THOMAS SAMSON / AFP)