La différence entre la droite et la gauche, selon Najat Vallaud-Belkacem

La ministre de l'Education nationale se confie dans une interview au magazine "GQ" daté de juin.

La ministre de l\'Education nationale, Najat Vallaud-Belkacem, à la sortie du Conseil des ministres, le 20 mai 2015, à Paris.
La ministre de l'Education nationale, Najat Vallaud-Belkacem, à la sortie du Conseil des ministres, le 20 mai 2015, à Paris. (PATRICK KOVARIK / AFP)

A quoi reconnaît-on un électeur de gauche d'un électeur de droite ? La ministre de l'Education nationale a sa réponse. Dans une interview accordée au magazine GQ daté de juin, Najat Vallaud-Belkacem développe cette différence. 

Une personne qui vote à gauche "parle exactement de la même façon à un chef d'entreprise du CAC 40 et à un chauffeur de taxi, assure la ministre. Avec le même respect, en étant tout autant intéressée par ce que l'autre a à lui dire." 

"La politique, c'est exaltant"

Et une personne qui vote à droite ? Najat Vallaud-Belkacem l'identifie par "une forme d'indifférence ou d'acceptation voire de légitimation des inégalités."

Par ailleurs, la ministre reconnaît être la cible d'attaques "parfois blessantes". "La maturité politique, c'est aussi se forger une carapace", affirme-t-elle. D'ailleurs, pour elle, la principale qualité en politique, c'est "la capacité à ne pas vaciller lorsque ça tangue". Capacité qu'elle peut largement éprouver en pleine contestation de sa réforme du collège.

Quand on lui demande quels conseils elle donnerait à un jeune qui entrerait en politique, Najat Vallaud-Belkacem conclut : "Je l'y encouragerais très vivement. La politique, c'est exaltant et essentiel. Je lui dirais d'être lui-même, de ne surtout pas adopter les thèmes et les idées des autres."