Législatives : Manuel Valls traité comme un pestiféré

Manuel Valls ne sait toujours pas ce mercredi 10 mai s'il sera investi par La République en marche pour reconquérir son siège de député à Évry.  Quant au PS, il pourrait décider de l'exclure.

Voir la vidéo
France 3

Manuel Valls souhaite se présenter aux législatives sous l'étiquette La République en marche. Mais il attend encore la réponse du camp Macron, peu pressé de l'accueillir. "Les règles s'appliquent à tous, y compris à Manuel Valls (...). Et nous voyons bien aujourd'hui qu'il n'est pas forcément opportun pour le mouvement En Marche ! d'intégrer cette candidature, quel que soit le passé. Et en même temps, il faut analyser la parole d'un Premier ministre", a déclaré Jean-Paul Delevoye, président de la commission nationale d'investiture de La République en marche ce mercredi matin.

Valls candidat sans étiquette ?

Manuel Valls est devenu dans le même temps indésirable au PS, qui menace de l'exclure. "Il y a une procédure en cours, il est déféré devant la commission des conflits", a déclaré Jean-Christophe Cambadélis, premier secrétaire du Parti socialiste. L'ancien Premier ministre pourrait donc se retrouver sans parti et se présenter sans étiquette face à un candidat du PS et un autre de La République en marche. Manuel Valls en saura plus sur son sort jeudi après-midi.

Le JT
Les autres sujets du JT
L\'annonce mardi de Manuel Valls de solliciter l\'investiture de \"La République en Marche\" pour les législatives a encore secoué le PS.
L'annonce mardi de Manuel Valls de solliciter l'investiture de "La République en Marche" pour les législatives a encore secoué le PS. (PHILIPPE LOPEZ / AFP)