Le Parti socialiste menacé d'éclatement

Le Parti socialiste est en train d'éclater, façon puzzle. Tandis que de nouveaux mouvements en émergent, certains élus du parti sont tentés par les sirènes de La République En Marche.

Du Parti socialiste émergent de nouveaux mouvements. Martine Aubry, Anne Hidalgo et Christiane Taubira ont annoncé ce 10 mai créer leur propre mouvement, tandis que Benoît Hamon veut fonder un mouvement de gauche transpartisan. De son côté, Manuel Valls est à deux doigts de quitter le Parti socialiste pour rejoindre Emmanuel Macron et son nouveau parti La République En Marche.

Refonte du programme du PS

Le parti socialiste fait le ménage dans son programme, alors que les idées phares de Benoît Hamon, candidat PS lors de la présidentielle, sont passées à la trappe. "La seule idée nouvelle que l'on a retenue de cette campagne, c'est le revenu universel. Je trouve curieux que le Parti socialiste l'abandonne", déclare Benoît Hamon au micro de France Inter.

Emmanuel Macron, de son côté, ne laisse pas les cadres du PS indifférents. Seules quelques mesures sont jugées inacceptables par les socialistes, telles que la réforme du Code du travail par ordonnance ou encore la suppression de l'impôt sur la fortune (ISF). Un Parti socialiste tellement divisé, qu'il ne sait pas encore s'il sera dans la majorité ou dans l'opposition au gouvernement d'Emmanuel Macron.

Le JT
Les autres sujets du JT
Benoît Hamon en meeting au Zénith de Nancy (Meurthe-et-Moselle), le 5 avril 2017. L\'ancien candidat PS à la présidentielle a annoncé, le 10 mai 2017, son intention de lancer un \"nouveau mouvement\" pour peser sur les propositions de la gauche.
Benoît Hamon en meeting au Zénith de Nancy (Meurthe-et-Moselle), le 5 avril 2017. L'ancien candidat PS à la présidentielle a annoncé, le 10 mai 2017, son intention de lancer un "nouveau mouvement" pour peser sur les propositions de la gauche. (PHILIPPE LOPEZ / AFP)