La Rochelle : un Parti socialiste en plein doute

Comme le veut sa tradition, le Parti socialiste se retrouve à La Rochelle (Charente-Maritime) pour son université d'été. Cette année 2018, l'événement a été adapté au nouveau contexte politique.

FRANCE 3

Cette année 2018, seuls les élus ont été conviés à l'université d'été du Parti socialiste à La Rochelle (Charente-Maritime). Le séminaire se déroulera à huit clos. Rien à voir avec les universités d’été qui ont rythmé la vie du parti pendant plus de vingt ans, où plusieurs milliers de militants s'y pressaient et où 500 journalistes étaient parfois présents. François Rebsamen, un ancien habitué, aimerait retrouver cet élan : "nous avons encore un message à faire passer (...) on ne va pas passer notre temps sur les échecs", a -t-il déclaré.

Une université d'été théâtre des divisions du parti

La première université d'été du Parti socialiste a eu lieu en 1993, alors qu'il sortait d'une défaite cinglante aux législatives. L'événement est désormais un rituel qui reflète les hauts et les bas du parti. En 2011, à quelques mois de l'élection présidentielle, tout est permis et les rivalités entre le couple Hollande-Royal sont d'actualité. La Rochelle sert aussi de règlements de compte, comme quand Lionel Jospin y reconnait avoir raté sa campagne en 2002. En 2015, le parti est taraudé par ses divisions, et l'université est le théâtre des affrontements avec les frondeurs.

Le JT
Les autres sujets du JT
Au siège du Parti socialiste, rue de Solférino à Paris, en mars 2018.
Au siège du Parti socialiste, rue de Solférino à Paris, en mars 2018. (STEPHANE DE SAKUTIN / AFP)