"Je suis un homme de gauche", assure le ministre délégué chargé de la Ville et du Logement

Lundi, le secrétaire national du Parti socialiste, Olivier Faure, avait dénoncé "le risque d'une majorité d'opportunité" entre le Rassemblement national et Ensemble. Issu du Parti socialiste, Olivier Klein, assure sur France Inter mardi que ceux avec qui il pourra "construire des compromis", ne sont "pas à l'extrême droite".

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le ministre délégué chargé de la Ville et du Logement, Olivier Klein, sur France Inter. (FRANCE INTER / RADIO FRANCE)

"Quand je vois la manière dont le Front national parle de moi ou de Pap Ndiaye ces derniers jours, je sais où sont mes ennemis", indique le ministre délégué chargé de la Ville et du Logement Olivier Klein, mardi 12 juillet sur France Inter.

Le maire de Clichy-sous-Bois répondait au secrétaire national du Parti socialiste, dont il est issu, Olivier Faure, qui a dénoncé lundi "le risque d'une majorité d'oppurtunité" entre le Rassemblement national et Ensemble, qu'il accuse de "fissurer toutes les digues qui ont jusqu'ici protégé la République du nationalisme".

Des propos qui "font de la peine" à Olivier Klein. "Je suis un homme de gauche", assure-t-il avant d'ajouter : "Je vois ceux avec qui je vais pouvoir construire des compromis, et ils ne sont pas à l’extrême droite." 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Parti socialiste

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.