François Mitterrand a failli démissionner en 1990

Le chef de l'Etat a rédigé sa lettre de démission avant de se raviser en apprenant l'invasion du Koweït, révèle son ancienne conseillère Laure Adler, dans un livre.

François Mitterrand lors d\'une conférence de presse au palais de l\'Elysée, à Paris, le 15 octobre 1990.
François Mitterrand lors d'une conférence de presse au palais de l'Elysée, à Paris, le 15 octobre 1990. (ERIC FEFERBERG / AFP)

Et si François Mitterrand avait quitté le pouvoir en 1990 ? Cette éventualité, qui semble improbable aujourd'hui, a pourtant bien failli se produire. Le chef de l'Etat a en effet "rédigé sa lettre de démission – la seule qu'il écrira en deux septennats", en juillet 1990, révèle Laure Adler dans un livre, cité par Europe 1 mercredi 30 septembre.

"Les motifs restent, à ce jour, mystérieux"

L'ancienne conseillère du président raconte, dans François Mitterrand, journée particulière, que le conseiller à l'Elysée Michel Charasse s'est opposé à la diffusion immédiate de cette lettre aux médias. "L'annonce de l'invasion du Koweït par Saddam Hussein, cinq jours plus tard, modifie la décision" du chef de l'Etat, écrit Laure Adler.

La conseillère de François Mitterrand ignore toutefois les raisons de cette démission avortée. "Il n'évoquera jamais cette lettre dont les motifs restent, à ce jour, mystérieux", conclut la journaliste dans son livre, dont des extraits seront publiés jeudi dans L'Obs.