REPLAY. Revivez la première interview d'Anne Hidalgo en tant que candidate à l'élection présidentielle

Anne Hidalgo a annoncé sa candidature à l'élection présidentielle, dimanche 12 septembre, depuis Rouen.

Ce qu'il faut savoir

"Aujourd'hui, je suis prête." La maire socialiste de Paris, Anne Hidalgo, s'est lancée dans la course à l'Elysée dimanche 12 septembre à Rouen (Seine-Maritime). Invitée du journal de 20 heures de France, la candidate a assuré qu'elle ne pouvait pas "échapper à cette responsabilité". Elle a également déclaré qu'elle est "une écologiste."

La maire de Paris met en avant la partie verte de son programme. "Je respecte les Verts et leur parti, et la décision qu'ils ont prise de procéder de cette manière. Le débat de 2017 n'a pas vraiment eu lieu. Celui de 2022 doit porter sur ce que l'on veut sur la France, un débat sur le fond, pour la France. (...) Je suis candidate pour changer profondément cette situation qui fait qu'on a tourné le dos à l'écologie. Le gouvernement qui devait nous conduire sur le chemin de la transition écologique ne l'a pas fait."

 Anne Hidalgo réunit ses soutiens. La maire de Paris sera entourée d'une grande partie de son équipe de campagne, des maires et des parlementaires de toute la France, à l'instar de Johanna Rolland, maire de Nantes, qui sera sa directrice de campagne ou de la présidente de la région Occitanie, Carole Delga.

Un vote organisé par le Parti socialiste. Anne Hidalgo devra passer par un vote interne des militants socialistes, après le congrès du PS fin septembre, pour se départager de ses potentiels concurrents, dont le maire du Mans Stéphane Le Foll. Mais ce vote devrait être une formalité. Elle est soutenue par Olivier Faure, le Premier secrétaire du PS. Lors d'un vote des militants jeudi, son texte d'orientation qui défendait la candidature de la maire de Paris est arrivé en tête.

La maire de Paris rejoint une longue liste de candidats à gauche. Anne Hidalgo est loin d'être la seule sur les starting-blocks. Outre Jean-Luc Mélenchon, le patron de la France insoumise, sont aussi déclarés Arnaud Montebourg et Fabien Roussel, le chef du Parti communiste. Il faudra aussi compter avec le gagnant de la primaire écologiste, dont le premier tour est organisé à la fin de la semaine.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #HIDALGO

23h08 : On ferme ! Non sans avoir jeté un dernier coup d'oeil aux principaux titres de l'actualité.

Edouard Philippe annonce sur TF1 qu'il soutiendra Emmanuel Macron à la présidentielle. L'ancien premier ministre, qui va lancer un parti politique le mois prochain, s'était montré autrement sybillin au printemps dernier à la sortie de son livre.

Comme attendu, Anne Hidalgo a annoncé à Rouen sa candidature à la présidentielle. Invitée du 20 heures de France 2, la maire de Paris a revendiqué le caractère écologiste de sa candidature.

Un hélicoptère de la Sécurité civile s'est écrasé à Villard-de-Lans, avec cinq personnes à son bord. Le bilan s'élève à un mort, un blessé grave et trois blessés légers, annonce la préfecture de l'Isère.

Novak Djokovic va-t-il réaliser un exploit inatteignable depuis un demi siècle ? Le Serbe, en finale de l'US Open, décrocherait le Grand Chelem en cas de victoire. A 23 heures, c'est plutôt mal parti, il a cédé la première manche face au Russe Daniil Medvedev. Le match est à suivre dans notre direct.


Rendez-vous demain à six heures pour la suite de ce live.

21h56 : La Une de Libération de ce lundi

21h56 : Après la "remontada" d'Arnaud Montebourg, décidément, le PSG est omniprésent dans ce début de campagne à gauche, à voir la une de Libération envoyée par @Kat dans les commentaires.

21h24 : @Cha Non, elle n'y est pas obligée et son entourage assurait au Monde qu'elle pouvait assurer les deux fonctions pendant la campagne. En revanche, si elle est élue présidente, elle devra bien évidemment passer la main.

21h25 : #PRESIDENTIELLE Bonjour FI, question technique, Anne Hidalgo devra elle lâcher son mandat de maire de Paris lorsqu'elle rentrera officiellement en campagne ? Merci pour votre travail.

22h25 : @Equitable C'est aujourd'hui qu'Anne Hidalgo annonçait sa candidature, l'évènement politique majeur du jour, davantage que la rentrée politique de Marine Le Pen qui s'est déjà déclarée, vous en conviendrez. Nous avons donc créé un live dédié pour y rassembler ses propos, ses réactions et son interview sur France 2. Nos directs "aspirent" les hashtags, pour ne pas que s'y mélangent toutes les actus de la présidentielle, nous avons donc "double hashtagué" comme on dit dans notre jargon, avec . Voilà, vous savez toute la cuisine interne (je peux vous donner aussi le menu de la cantine de France Télévisions, mais ce serait pousser un peu loin le niveau de détail).

20h39 : #presidentielle #hidalgo on peut cependant relever avec joie que nous aurons peut être 3 femmes candidates pour les 3 partis historiques ps, lr et rn. C'est malgré tout une révolution. Le bémol c'est que si on en croit les sondages aucune ne gagnerait...

20h40 : Je ne suis pas militant socialiste et je trouve la candidature d'Anne Hidalgo rafraichissante au milieu de cette nuée de candidat candidats tous les 5 ans sans espoir de succès, comme si cela leur permettait d'exister. Bonne chance à elle en espérant qu'elle sera devant Marine Le Pen bel exemple de ce que je viens de dire

20h40 : #PRESIDENTIELLE @Vincent Jean-Luc Mélenchon, un de ses rivaux à gauche, chiffre le coût de cette mesure à 60 milliards d'euros et ironise sur sa faisabilité.

20h40 : #PRESIDENTIELLE Une des mesures foldingues d'Hidalgo, doubler le salaire des personnels de l'EN dont les enseignants. Même si cela pourrait être juste, peut elle nous dire combien cela représente par an et où elle va trouver l'argent ? Mesure populiste illusoire d'une candidate irresponsable.

20h43 : #PRESIDENTIELLE "Le fait est qu'aujourd'hui des enseignants gagnent deux fois moins que des profs en Allemagne et aux Pays-Bas alors qu'ils ont une mission essentielle, justifie Anne Hidalgo interrogée sur une des mesures choc de son programme, le doublement des salaires des enseignants. On a cru à l'argent magique du plan de relance, moi, ce que je veux dire, c'est que cet argent doit être orienté."

20h40 : #PRESIDENTIELLE Anne Hidalgo salue tout de même "les choses positives qui ont été faites" par le pouvoir en place, et cite par exemple la PMA pour toutes parmi les mesures qui trouvent grâce à ses yeux.

20h40 : #PRESIDENTIELLE "Il y a beaucoup de candidats, mais dans une élection présidentielle, celle-ci en particulier, il faut que chacune et chacun puisse poser sa vision pour la France", répond Anne Hidalgo interrogée sur l'embouteillage des candidatures à gauche.

20h40 : "Je suis une écologiste."

La maire de Paris met en avant la partie verte de son programme. "Je respecte les Verts et leur parti, et la décision qu'ils ont prise de procéder de cette manière. Le débat de 2017 n'a pas vraiment eu lieu. Celui de 2022 doit porter sur ce que l'on veut sur la France, un débat sur le fond, pour la France. (...) Je suis candidate pour changer profondément cette situation qui fait qu'on a tourné le dos à l'écologie. Le gouvernement qui devait nous conduire sur le chemin de la transition écologique ne l'a pas fait."

20h40 : #PRESIDENTIELLE Anne Hidalgo affirme que sa candidature n'est pas conditionnée au soutien du PS, qui ne lui est pas encore techniquement acquis.

20h40 : Anne Hidalgo est bien entendu interrogée sur ses déclarations de 2020 où elle assurait ne pas vouloir se lancer dans l'élection. "Je ne me projetais pas à l'époque, se défend-elle. J'ai vu beaucoup de femmes, d'élus, de Français, qui m'ont dit 'tu ne peux pas échapper à cette responsabilité"".

20h40 : #PRESIDENTIELLE Anne Hidalgo répond maintenant aux questions de France 2. A suivre en vidéo ici.

19h59 : 20 heures ! On fait le point sur l'actualité en finissant son tupperware de mirabelles (en tout cas ici à la rédaction).

Edouard Philippe annonce sur TF1 qu'il soutiendra Emmanuel Macron à la présidentielle. L'ancien premier ministre, qui va lancer un parti politique le mois prochain, s'était montré autrement sybillin au printemps dernier à la sortie de son livre.

• Comme attendu, Anne Hidalgo a annoncé à Rouen sa candidature à la présidentielle. La maire PS de Paris sera dans quelques minutes l'invitée du 20 heures de France 2.

• Un hélicoptère de la Sécurité civile s'est écrasé à Villard-de-Lans, avec cinq personnes à son bord. Le bilan s'élève à un mort, un blessé grave et trois blessés légers, annonce la préfecture de l'Isère.

Nice s'est imposé dans la douleur contre Nantes (2-0) dans l'affiche de l'après-midi en L1. Ce soir, place au match Strasbourg-Lyon que vous pourrez suivre en direct sur notre site.

19h34 : "C'est le premier acte depuis maintenant quatre ans de renaissance de ce courant politique qui avait intériorisé l'effacement. Ce courant avait même abandonné l'idée d'avoir une candidature personnelle. Le succès aux élections municipales d'Anne Hidalgo et d'autres maires de grandes villes ainsi que la bonne tenue des candidats socialistes aux élections régionales, je crois que tout ça a fait que l'idée d'un candidat de la gauche républicaine prenne du sens."

L'ancien ministre se félicite de la déclaration de candidature d'Anne Hidalgo au micro de franceinfo.

19h06 : Bonsoir Pierre, je veux répondre à certaines personnes critiquant la candidature de Madame Hidalgo à la présidence de la République. Étant nouvel adhérent au PS depuis deux mois, je suis heureux qu'une personne comme Anne Hidalgo représente les socialistes en 2022. Elle sait conjuguer les problématiques écologiques à celles sociales. Également, son parcours est le propre de la République et est le symbole de la méritocratie. Qui de mieux pour représenter ce qu'est d'être français.e. Bonne chance Madame Hidalgo !

19h06 : Dans les commentaires, @Militant PS veut (aussi) faire entendre la voix de ceux qui soutiennent la candidate Anne Hidalgo.

18h44 : Donc depuis ce jour la primaire chez les socialistes n’a plus raison d’être ! C’est une drôle de conception ! Je pense à certains socialistes honnêtes qui sur la pointe des pieds se présentaient comme candidat à une primaire de leur parti. Ils doivent être déçus. Les soutiens d'Hidalgo, de première heure, sont les anciens frondeurs qui ont déclenché la chute du Président Hollande. La voie est tracée ….

18h43 : Plus jamais le PS ./Socialiste depuis mes 18 ans, j'en ai 63, et après le désastre Hollande c'est fini ! Insoumis depuis 2016, je ne vois qu'un programme l'Avenir en commun !

18h42 : J'aime bien Anne Hidalgo, mais elle est portée par un parti qui a tout abandonné sous Hollande/Valls (ami de la finance et pas écolo pour un sou). Ce parti a perdu ma confiance pour longtemps...

18h42 : Vous êtes nombreux dans les commentaires à me donner votre sentiment sur la candidature d'Anne Hidalgo.

18h36 : @Julien Le patron du parti, Olivier Faure, a réaffirmé qu'un vote des militants (et uniquement eux) aurait lieu pour désigner le champion des socialistes. C'est d'ailleurs à cette condition qu'un des rares rivaux d'Anne Hidalgo, Stéphane Le Foll, se présentera.

18h33 : D'ailleurs qui doit décider au PS ? Les militants ? Le bureau politique?

18h32 : @Parisienne Excellente question, Anne Hidalgo n'a pas directement clarifié ses intentions à ce sujet. Si Jacques Chirac avait mené les affaires municipales parisiennes et ses campagnes de 1981, 1988 et 1995 de front, je vous parle d'un temps que les moins de vingt ans ne peuvent pas connaître. Selon Le Monde qui cite son entourage, Anne Hidalgo devrait aussi garder la double casquette.

Comme on me le fait remarquer dans les commentaires, les présidents de région candidats (Valérie Pécresse, Xavier Bertrand) ou le maire écolo de Grenoble, Eric Piolle, n'ont pas non plus rendu leur tablier.

18h29 : Bonsoir Pierre, avec l’annonce de la candidature d’Hidalgo quid de la mairie de Paris? Elle démissionne ? Il y a l’élection d’un nouveau maire par le conseil ?

18h12 : Plusieurs figures de la gauche socialiste ont tweeté leur soutien à Anne Hidalgo, qui a annoncé sa candidature ce matin.

18h07 : 18 heures ! Faisons le point sur l'actualité de ce dimanche soir.

• Comme attendu, Anne Hidalgo a annoncé à Rouen sa candidature à la présidentielle. La maire PS de Paris sera ce soir l'invitée du 20 heures de France 2.

Un hélicoptère de la Sécurité civile s'est écrasé à Villard-de-Lans, avec cinq personnes à son bord. On ignore encore le bilan de cet accident.

Le nombre de manifestants contre le pass sanitaire connaît une nette décrue depuis cinq semaines, avec 120 000 personnes dans les cortèges hier. Vous pouvez le constater dans notre infographie.

Plusieurs matchs spectaculaires cet après-midi en Ligue 1, avec la victoire au bout du suspense de Lens à Bordeaux (3-2) ou la défaite surprise de Rennes face à Reims (0-2).

14h06 : Il est 14 heures, voici un nouveau rappel des principaux titres :

Sans surprise, Anne Hidalgo, maire PS de Paris, est candidate à la présidentielle. Elle promet de "transformer nos modes de vie". Suivez les réactions en direct et retrouvez les principaux candidats déclarés à gauche.

• La préfecture de police de Paris annonce "104 interpellations" dans la capitale et "187 verbalisations" à la suite des manifestations contre le pass sanitaire.

• Le gouvernement britannique renonce à son projet d'introduire un passeport vaccinal pour accéder aux discothèques et autres endroits très fréquentés en Angleterre. Il est jugé superflu en raison du succès de la campagne de vaccination contre le Covid-19.

• La Française Audrey Diwan a remporté, hier soir, le Lion d'Or pour L'événement, un film sur l'avortement adapté d'un roman d'Annie Ernaux.

13h01 : Alors qu'Anne Hidalgo a officialisé sa candidature à la présidentielle, d'anciennes déclarations de la maire socialiste de Paris refont surface. Elle assurait qu'elle ne comptait pas se lancer dans la course à l'Elysée.

12h34 : Qu'Anne Hidalgo s'occupe déjà des habitants du quartier de Stalingrad. Elle refuse le dialogue avec les habitants. C'était très clair lorsqu'elle s'est rendue dans le quartier et qu'elle a ignoré devant les caméras les questions des habitants.

12h34 : Sur la forme, trop de mouvements de bras, applaudissements erratiques à contre temps. Coté fond, je me demande ce que pensent les précaires, premiers de corvée, qui passent leur journée à Paris de la centralisation de la mairie de Paris, eux qui ne peuvent plus y vivre...

12h33 : Bonne chance Madame Hidalgo

12h34 : Dans les commentaires, l'officialisation de la candidature d'Anne Hidalgo vous fait réagir. Et vous êtes divisés.

12h29 : Il est un peu plus de midi, voici les principaux titres :

• Son annonce n'a rien d'une surprise. Anne Hidalgo, maire PS de Paris, est candidate à la présidentielle. Elle promet de "transformer nos modes de vie" et l'économie, mais aussi de "réinventer notre modèle français fragilisé par ces crises multiples". Suivez les réactions en direct.

• La préfecture de police de Paris annonce "104 interpellations" dans la capitale et "187 verbalisations" à la suite des manifestations contre le pass sanitaire. Les interpellations concernent principalement des faits de "participation à un groupement en vue de commettre des violences ou des dégradations contre les biens et violences volontaires contre" les forces de l'ordre.

• La Française Audrey Diwan a remporté, hier soir, le Lion d'Or pour L'événement, un film sur l'avortement, adapté d'un roman d'Annie Ernaux.

• A 18 ans, Emma Raducanu remporte l'US Open, à la surprise générale. Elle a battu en finale Leylah Fernandez (6-4, 6-3). Classée 150e joueuse mondiale avant le tournoi, la Britannique va grimper à la 27e place du classement WTA.

11h15 : Des cris ont été entendus pendant le discours d'Anne Hidalgo à Rouen (Seine-Maritime). Des journalistes sur place rapportent qu'il s'agit de royalistes.

11h13 : La Marseillaise retentit, le discours d'Anne Hidalgo prend fin.