Les enjeux du 77e congrès du PS

Le 77e congrès s'est ouvert ce vendredi 5 juin à Poitiers. Une équipe de France 3 revient sur ses enjeux.

FRANCE 3

Tout ce week-end se tient à Poitiers le congrès du Parti socialiste. Manuel Valls doit y prononcer samedi 6 juin un discours très attendu par les militants. Le 77e congrès du PS s'est ouvert cet après-midi, dans une molle indolence et une salle désertée. Le patron du parti Jean-Christophe Cambadélis était tout sourire, il a gagné, la fronde a vécu.

Un congrès sans enjeu

Mais les frondeurs sont tout de même sur le pont et refusent que ce soit un congrès de complaisance. "Le recours à l'article 49-3, c'est quand même la plus belle sortie de route au Parlement, depuis le début du quinquennat. Emmanuel Macron devrait s'en souvenir avant de revenir sans accepter de dialoguer. Moi je fais le pari qu'en deux à trois heures, on peut trouver un accord si on le veut réellement", a lancé à la tribune Christian Paul, député de la Nièvre.
C'est un congrès vidé de tout enjeu, depuis l'adoption de la motion de Jean-Christophe Cambadélis le 29 mai dernier. Il s'agit surtout pour les socialistes d'afficher une sérénité et une unité retrouvée.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le premier secrétaire du PS, Jean-Christophe Cambadélis, au congrès du parti, à Poitiers (Vienne), le 5 juin 2015.
Le premier secrétaire du PS, Jean-Christophe Cambadélis, au congrès du parti, à Poitiers (Vienne), le 5 juin 2015. (GUILLAUME SOUVANT / AFP)