La loi Travail divise les candidats à la tête du PS

Le débat des quatre candidats au poste de premier secrétaire du Parti socialiste a eu lieu mercredi 7 mars.

Voir la vidéo
France 2

Quatre parlementaires socialistes, tous des hommes, le renouveau n'était pas flagrant mercredi soir pour le débat en vue de l'élection par les militants PS de leur nouveau premier secrétaire les 15 et 29 mars. Entre ces candidats peu de divergences, mais un seul adversaire. "Il existe un président des riches, il faut un parti pour tous les autres", a lancé Olivier Faure. Le débat d'1h30 a été largement consacré au droit d'inventaire.

Clash Maurel/Le Foll

Seule passe d'armes notable sur la loi Travail, Stéphane Le Foll, proche de François Hollande, doit affronter les attaques de l'ancien frondeur Emmanuel Maurel. "On n’a jamais autant facilité les licenciements économiques dans ce pays, et que ça vienne de socialistes, ça c'est inacceptable", a asséné ce dernier. "C'est ce qui nous différencie fondamentalement, si c'est ça la position que tu portes, ça veut dire que dans ce parti, il faut qu'on ait une position qui soit claire maintenant", lui a répondu l'ancien ministre.

Le JT
Les autres sujets du JT
Les quatre candidats à la tête du Parti socialiste, le 7 mars 2018, lors du débat.
Les quatre candidats à la tête du Parti socialiste, le 7 mars 2018, lors du débat. (GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP)