Juliette Méadel : "Le PS doit être fort"

La porte-parole du PS est l'invitée du Grand Soir 3 à la veille du vote des militants qui choisiront le programme du parti. Elle répond aux attaques des frondeurs.

FRANCE 3

Jeudi 21 mai, les adhérents du PS sont appelés au vote. L'enjeu sera de choisir le texte qui bâtira le futur programme du parti. Pour en parler, Juliette Méadel est l’invitée du Soir 3. Elle revient sur la forte ambition des frondeurs à cette occasion. "Il faut toujours respecter un vote et ne pas tenter d'anticiper les résultats", explique la porte-parole. "Je crois que le gouvernement a besoin de réussir. La motion A, celle du premier secrétaire que je soutiens, veut cette réussite. Nous avons une divergence avec la motion B, celle des frondeurs". Elle explique que ces différences ne sont pas sur le fond : "Eux misent sur un échec du gouvernement et sont dans une relation au pouvoir de contestation". La motion des frondeurs est emmenée par Christian Paul, député de la Nièvre, qui dit vouloir être garant des idées de 2012.

Le bilan dans deux ans

Pour répondre, la politicienne en appelle aux Français qui "ont donné un mandat à cette majorité". "Nous saurons dans deux ans s'ils jugent que les 60 propositions de François Hollande ont été réalisées ou non. Il est prématuré à ce stade de vouloir le dire à leur place et ce n'est pas notre rôle", déclare-t-elle.

"Le PS est un parti qui doit être fort pour que le gouvernement soit fort", conclut Juliette Méadel.

Le JT
Les autres sujets du JT