PS : les militants doivent choisir leur ligne avant le Congrès

Les 130.000 socialistes votent ce jeudi et doivent choisir entre quatre motions. Les deux candidats qui arriveront en tête seront départagées le 28 mai, juste avant Congrès de Poitiers. Le représentant du texte choisi deviendra Premier secrétaire et imposera ses directives vis-à-vis de l'exécutif pour l'élection présidentielle de 2017.

(Les militants socialistes doivent choisir entre quatre motions © MaxPPP)

Les militants socialistes sont appelés aux urnes ce jeudi entre 17h et 22h. Ils doivent choisir entre quatre textes d'orientation politique et désigner ainsi le Premier secrétaire, celui qui dirigera le PS jusqu'à l'élection présidentielle de 2017. François Hollande redoute une instabilité à la tête du parti. Autre incertitude : la participation. Les cadres du parti entre 70.000 et 80.000 votants dans les 3.200 sections. En dessous, ce serait un échec.

A LIRE AUSSI ►►► Tout comprendre aux motions et au Congrès du PS

Jean-Christophe Cambadélis, actuel Premier secrétaire, espère asseoir son autorité. Il avait été nommé à ce poste après le départ d'Harlem Désir, appelé au gouvernement. Sa motion (la motion A) a obtenu un  large soutien : celui de presque tous les socialistes du gouvernement, le Premier ministre Manuel Valls inclus, et celui de Martine Aubry. Jean-Christophe Cambadélis espère remporter plus de la moitié des suffrages.

Quatre motions, quatre programmes

Les trois autres motions, de leur côté, veulent évidemment se faire entendre. La motion B est portée par le député Christian Paul et les "frondeurs". Elle dénonce le tournant libéral de la politique du gouvernement. La motion C, dont Florence Augier est porte-voix, s'inquiète de la défiance des électeurs vis-à-vis des politiques en général, et des socialistes en particulier. Elle souhaite une plus grande diversification au sein du PS. Enfin, la motion D, représentée par la députée Karine Berger, suit l'action gouvernementale mais demande une réorganisation totale du parti.

Les scores de chacune des motions détermineront leur poids dans les instances dirigeantes du Parti socialiste (Bureau national, Conseil national) et dans les fédérations locales.