Cet article date de plus de neuf ans.

Projet UMP pour 2012 : les militants voteront en fin d'année sur Internet

Les militants UMP voteront, vraisemblablement en fin d'année et sur Internet, le projet présidentiel pour 2012 actuellement en préparation et coordonné par le ministre de l'Agriculture Bruno Le Maire
Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Afrique
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Bruno Le Maire, chargé de coordonner le projet de l'UMP pour 2012 (MIGUEL MEDINA / AFP)

Les militants UMP voteront, vraisemblablement en fin d'année et sur Internet, le projet présidentiel pour 2012 actuellement en préparation et coordonné par le ministre de l'Agriculture Bruno Le Maire

Ils s'exprimeront sur un "projet global", et non pas sur chacune des propositions retenues, a précisé mercredi Jean-François Copé lors d'un point de presse. Les militants pourront également "écrire des contributions personnelles, annexées" au projet qui sera remis au futur candidat Nicolas Sarkozy.

Les modalités de ce vote ne sont pas encore totalement calées et devraient être arrêtées par le bureau politique du parti, a précisé le secrétaire général de l'UMP.

Ce vote interviendra à l'issue des trois grandes réunions de synthèse ("rassemblement", "courage" et "ouverture au monde") programmées les 22 et 29 novembre, ainsi que le 6 décembre. Ces trois dernières conventions se dérouleront en province, à Marseille, Lyon et Lille.

Bruno Le Maire a salué mercredi une "idée excellente" de Jean-François Copé d'organiser trois conventions dans trois villes différentes, avant le Conseil national (parlement du parti) qui devra ratifier ce vote le 21 janvier.

Le Maire change de méthode et va se rendre dans les fédérations

Tirant les leçons de ce qui s'est passé lors de la présentation du projet à Marseille où des personnalités avaient critiqué certaines de ses propositions comme la taxation des allocations familiales ou de revoir le système d'indemnisation du chômage, Bruno Le Maire consultera désormais tous les mardi après-midi, au siège du parti, élus et parlementaires et militants qui le souhaiteront et se rendra chaque semaine dans un fédération "pour écouter les militants", a-t-il expliqué au Talk Orange-Le Figaro.

L'UMP a repris ses conventions thématiques. Celle de mardi, consacrée à la défense nationale, n'est passée inaperçue ni à droite, ni à gauche. Au sujet du serment d'"allégeance aux armes de la France" proposé par Hervé Mariton, Bruno Le Maire s'est montré très ouvert : "Il faut renforcer les liens avec les armées et la nation", a-t-il dit. En revanche, jugé "mal venues" les déclarations d'Arno Klarsfeld. Ce dernier affirmait mercredi que le dernier serment d'allégeance avait été fait en France au Maréchal Pétain.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.