Cet article date de plus de dix ans.

Principal ministre non reconduit dans le gouvernement FillonIII, Jean-Louis Borloo

Plusieurs personnalités marquantes parmi les ministres qui ne sont pas reconduits dans le gouvernement FillonIII. On note ainsi les départs des centristes (Borloo, Morin) et des personnalités d'ouverture (Kouchner, Rama Yade ou Fadela Amara).Brefs portraits de ces ministres, dont certains vont retrouver les bancs de l'Assemblée nationale.
Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Afrique
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 6 min.
Jean-Louis Borloo (AFP/Miguel Medina)

Plusieurs personnalités marquantes parmi les ministres qui ne sont pas reconduits dans le gouvernement FillonIII. On note ainsi les départs des centristes (Borloo, Morin) et des personnalités d'ouverture (Kouchner, Rama Yade ou Fadela Amara).

Brefs portraits de ces ministres, dont certains vont retrouver les bancs de l'Assemblée nationale.

Jean-Louis Borloo: Ministre sans interruption depuis 2002, il était ministre d'État, ministre de l'Écologie, de l'Énergie, du Développement durable et de la Mer au sein du gouvernement François Fillon II.

Jean-Louis Borloo, né le 7 avril 1951 à Paris (15e), est président du Parti radical et vice-président de l'UMP.

IL a fait des études de droit et est devenu avocat, spécialisé dans les affaires, ce qui l'a amené à cotoyer Bernard Tapie.

Il a été maire de Valenciennes en 1989, puis élui européen sur la liste de Simone Veil. En 1993, il est élu député du Nord.

Il entre au gouvernement en 2002. Successivement ministre délégué à la Ville et à la Rénovation urbaine, ministre de l'Emploi, du Travail et de la Cohésion sociale et ministre de l'Emploi, de la Cohésion sociale et du Logement.

Soutien de Sarkozy en 2007, il entre à Bercy avant de devenir ministre d'État, ministre de l'Écologie, de l'Énergie, du Développement et de l'Aménagement durables où il a conduit le "grenelle de l'environnement".

Son nom a un instant circulé comme premier-ministrable.Le poste lui ayant échappé il a choisi de ne pas faire partie du gouvernement FillonIII.

Bernard Kouchner (affaires étrangères) Médecin humanitaire (gastro-entérologue),homme politique français, cofondateur de Médecins sans frontières et de Médecins du monde, ministre de gouvernements de gauche et de droite, haut représentant du secrétariat général de l'ONU au Kosovo, Bernard Kouchner a symbolisé la politique d'"ouverture" de Nicolas Sarkozy.

Venu de l'extrème-gauche, Bernard Kouchner a longtemps symbolisé le droit d'ingérence humanitaire et les french doctors. Après avoir été sur le terrain au Biafra, notamment, Il a successivement créé "Médecins sans frontières, puis Médecins du monde.

Il a fait partie de plusieurs ministères socialistes, à l'époque de François Mitterrand, mais aussi dans le gouvernement de cohabitation dirigé par Jospin. Ministre des Affaires étrangères depuis 2007 de Nicolas Sarkozy, il n'a pas été reconduit dans le gouvernement Fillon III.

Eric Woerth a été au centre de l'affaire "Woerth-Bettencourt". Ministre du travail de Nicolas Sarkozy, ce juppéiste, passé par l'ENA et le conseil en entreprise, a entamé une carrière politique à Creil puis à Chantilly.

Il a longtemps été le spécialiste du financement du parti de Jacques Chirac puis celui de la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy.

Il a commencé sa carrière ministériel comme secrétaire d'État de la réforme de l'État dans le gouvernement Jean-Pierre Raffarin III, du 31 mars 2004 au 31 mai 2005.Le 18 mai 2007, il est nommé ministre du Budget, des Comptes publics et de la Fonction publique dans le nouveau gouvernement de François Fillon, portefeuille auquel il ajoute celui de la Réforme de l'État à la faveur d'un remaniement, le 23 juin 2009.

Devenu ministre du travail en 2010, c'est lui qui a eu la charge de faire passer la loi sur la réforme des retraites.

Ministre chargé de l'Industrie, depuis le remaniement du 23 juin 2009 du gouvernement Fillon II, il est maire de Nice. Ancien président du conseil général des Alpes-Maritimes, il est également conseiller politique de l'UMP.

Après avoir été pilote de Grand Prix motocycliste, Christian Estrosi, né en 1955, est élu conseiller municipal de Nice en 1983 et devient l'adjoint aux sports du maire Jacques Médecin.

Christian Estrosi s'est spécialisé dans les questions de sécurité. Il a été rapporteur en 2002 et 2003 à l'Assemblée nationale des lois sur la sécurité intérieure.

Le 19 juin 2007, il est nommé secrétaire d'État chargé de l'Outre-mer auprès du ministre de l'Intérieur, de l'Outre-mer et des Collectivités territoriales, Michèle Alliot-Marie, dans le gouvernement François Fillon II. Il démissionne de ce portefeuille ministériel le 17 mars 2008 pour se consacrer à plein temps à son poste de maire de Nice.

Toutefois, le 23 juin 2009, Christian Estrosi revient au gouvernement Fillon en qualité de ministre auprès de la ministre de l"Économie, de l"Industrie et de l"Emploi, chargé de l"Industrie.

Rama Yade, née Mame Ramatoulaye Yade le 13 décembre 1976 à Dakar (Sénégal), est une femme politique française.

Elle est membre de l'UMP. Elle a été secrétaire d'État auprès du ministre des Affaires étrangères, chargée des Affaires étrangères et des Droits de l'homme, à partir du 19 juin 2007. Le 23 juin 2009, elle a été nommée secrétaire d'État chargée des Sports.

Rama Yade, née Mame Ramatoulaye Yade le 13 décembre 1976 à Dakar[1] (Sénégal), est une femme politique française. Elle est membre de l'UMP. Elle a été secrétaire d'État auprès du ministre des Affaires étrangères, chargée des Affaires étrangères et des Droits de l'homme, à partir du 19 juin 2007. Le 23 juin 2009, elle a été nommée secrétaire d'État chargée des Sports. Sa famille a quitté le Sénégal pour la France en 1987, elle a alors 11 ans.

Administratrice du Sénat à partir de 2002, elle commence sa carrière à la commission des Affaires sociales de la haute assemblée, où elle est chargée de l'emploi, de la formation professionnelle et de l'Outre-Mer. Elle est ensuite détachée auprès de Jean-Pierre Elkabbach à la Chaîne parlementaire Public Sénat, au début de l'année 2005, où elle devient directrice adjointe des programmes puis directrice de la communication.

Membre de l'UMP depuis cette date, elle apparaît le 14 janvier 2007 lors du congrès d"investiture de Nicolas Sarkozy, où elle s'en prend au parti socialiste, qu'elle accuse de cécité, et aux « prétendues » élites de gauche « sans projet, sans idée, sans vision », qu'elle accuse d'avoir instauré une « République du guichet » en accordant aux enfants de l'immigration « de la pitié au lieu du respect».

Elle a toujours su garder une grande popularité selon les sondages, notamment en affichant une certaine indépendance de ton à l'égard du président de la république.

Hervé Morin , né le 17 août 1961 à Pont-Audemer (Eure),député de la 3e circonscription de l'Eure de 1998 à 2007, est ministre de la Défense des gouvernements François Fillon et président du Nouveau Centre. Après des études de droit, Il devient administrateur des services de l'Assemblée nationale (1987-1993 et 1998).

Élu député dans la troisième circonscription de l"Eure en 1998 lors d'une élection partielle suite à l'élection au Sénat de Ladislas Poniatowski, il est président du groupe UDF à l'Assemblée nationale de 2002 à 2007.

Il a soutenu François Bayrou en 2007 avant de rejoindre Nicolas Sarkozy entre les deux tours de la présidentielle. Il fonde le Nouveau Centre dont il est élu président. Ministre de la défense depuis 2007, il affiche des ambitions présidentielles pour la famille centriste.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.