Cet article date de plus de dix ans.

Pour Daniel Cohn-Bendit, si François Bayrou "ne choisit pas, il choisit la droite"

Le député européen Daniel Cohn-Bendit a exhorté, mercredi 25 avril dans Le Parisien, le président du Modem François Bayrou à prendre position dans le duel que vont se livrer les deux finalistes de l’élection présidentielle au second tour.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
L'eurodéputé Daniel Cohn-Bendit lance un appel aux candidats à la présidentielle, dimanche 18 décembre 2011. (AFP - Pierre Andrieu)

Le député européen Daniel Cohn-Bendit a exhorté, mercredi 25 avril dans Le Parisien, le président du Modem François Bayrou à prendre position dans le duel que vont se livrer les deux finalistes de l'élection présidentielle au second tour.

Pour Daniel Cohn-Bendit, si François Bayrou "ne choisit pas, il choisit la droite". Le message, lancé ce mercredi dans les colonnes du Parisien est clair.

Le député européen d'Europe Ecologie - Les Verts (EELV) a assuré que le président du MoDem devait faire un choix pour le 6 mai, sinon il "prend le risque" d'une réélection de Nicolas Sarkozy. Il a ainsi résumé la stratégie du leader centriste à une formule "je ne suis ni vierge ni dévergondé".

Mais, insiste-t-il, "ça ne marche pas (…). Sarkozy allant de plus en plus à droite, c'est au nom de l'intérêt national qu'il doit être battu".

Hollande défend la "moralisation" pour séduire les centristes

De son côté, François Hollande s'est présenté mercredi en garant de la moralisation de la vie politique. Une manière pour lui d'appeler les électeurs du centre qui détiennent avec ceux du Front national une des clés du second tour de l'élection présidentielle le 6 mai.

Sur France 2, le candidat socialiste a d'autre part souligné les appels de son rival Nicolas Sarkozy au Front national, susceptibles selon lui de rebuter les partisans de François Bayrou.

"Avec moi, il n'y aura pas d'Etat PS comme il y a eu un Etat UMP, a-t-il ajouté. Et j'y veillerai. Il y aura d'abord un chef d'Etat qui ne sera pas chef de parti ni chef de la majorité, ça changera."

Bayrou écrit aux deux candidats

Il faut dire que François Bayrou doit envoyer ce mercredi une lettre à Nicolas Sarkozy et François Hollande, dont leur réponse déterminera son éventuel choix pour le second tour.

Cette lettre reprend les principaux points de son programme développés pendant la campagne Elle insiste surtout sur l'importance de la crise et appelle les deux candidats à se positionner.

Voir le direct

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Politique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.