Cet article date de plus de dix ans.

Pour Chatel, la rentrée 2011 a été "réussie"

"Bien sûr que je maintiens" que la rentrée scolaire a été "techniquement et administrativement réussie", a déclaré le ministre Luc Chatel mercredi matin sur europe 1
Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Luc Chatel, ministre de l'Education, le 1er septembre 2011. (MEHDI FEDOUACH / AFP)

"Bien sûr que je maintiens" que la rentrée scolaire a été "techniquement et administrativement réussie", a déclaré le ministre Luc Chatel mercredi matin sur europe 1

"Chacun est dans son rôle", a-t-il fait remarquer soulignant qu'il ne lui avait "pas échappé qu'il y avait des élections pour les fédérations de parents dans quelques semaines, comme il y a des élections pour les représentants des professeurs dans quelques jours".

La FCPE a dénoncé mardi des classes surchargées, un manque d'enseignants et des absences de remplaçants dès septembre.

"Ce qui est important, c'est que notre système éducatif se modernise (...) et nous nous préparons surtout au défi du monde de demain (...) en apportant une réponse personnalisée à chaque élève", a ajouté le ministre, en rappelant que ce mercredi était "la journée de lutte contre l'échec scolaire".

Concernant l'appel à la grève dans l'éducation nationale le 27 septembre pour dénoncer les suppressions de postes, auquel la FCPE, l'Union nationale lycéenne (UNL) et l'Union nationale des étudiants de France (Unef), premiers syndicats lycéen et étudiant, se sont associées, le ministre a tenu à "rassurer les parents en leur disant qu'il y aurait un service minimum d'accueil".

Un large front de syndicats d'enseignants du public, mais aussi, fait inédit, des syndicats du privé, appellent à une journée de grève le 27 septembre pour peser sur le budget 2012, qui prévoit 14.000 suppressions de postes, soit environ 80.000 postes au cours du quinquennat 2007-2012.

Dans un entretien sur France 3 dimanche, le ministre avait déjà estimé que cette "revendication légitime", pourvait s'expliquer par la proximité des élections professionnelles.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Politique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.