Polynésie : des bulletins de vote largués par avion avant le second tour des élections territorales

C'est la seule solution trouvée par les autorités pour atteindre les îles les plus isolées et qui n'ont pas de piste d'atterrissage, afin que les Polynésiens puissent élire, dimanche, leurs 57 représentants à l’Assemblée du territoire.

Une électrice polynésienne lors des élections législatives à Papeete, le 17 juin 2017.
Une électrice polynésienne lors des élections législatives à Papeete, le 17 juin 2017. (GREGORY BOISSY / AFP)

En Polynésie, les bulletins de vote sont littéralement tombés du ciel. Quelques heures avant le second tour des élections territoriales, dimanche 6 mai, un avion a sillonné les cinq archipels français pour procéder au largage de cartons entiers sur les îles les plus petites et les plus isolées. C'est la seule solution possible pour que tous les électeurs puissent désigner leurs 57 représentants à l’Assemblée du territoire. 

La mission, qui a eu lieu jeudi 3 mai, s'est déroulée dans des conditions météorologiques "très favorables", rapportent les Forces armées en Polynésie française (FAPF).

Les airs, "c'est notre seule solution, expliquait déjà à franceinfo le maire de la petite île de Rapa (500 habitants) à l'occasion de la dernière présidentielle. On ne dispose d'aucune piste d'aéroport. Il y a bien un bateau, mais il ne passe qu'une fois par mois. Si on le rate, c'est fichu." 

S'il manque un colis, c'est le bazar. L'île habitée la plus proche se situe à 500 kilomètres de chez nous. Soit 30 heures de bateau.Tuaneinei Narii à franceinfo

Le second tour des élections territoriales, dimanche 6 mai, verra s'affronter la liste du président sortant Edouard Fritch (43,04%), celle de Geffry Salmon (29,4%) et celle des indépendantistes menés par Oscar Temaru (20,72%).